Nouvelle-Calédonie : brutalement attaqué par un requin, un Français succombe à ses blessures | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
l'homme est décédé trois quarts d'heure avant l'arrivée des secours les plus proches.
l'homme est décédé trois quarts d'heure avant l'arrivée des secours les plus proches.
©Capture d'écran

Tragique

Nouvelle-Calédonie : brutalement attaqué par un requin, un Français succombe à ses blessures

Selon le journal local "Les Nouvelles Calédoniennes" Yves Berthelot nageait avec un tubas en compagnie de deux autres personnes quand il a été attaqué par un requin-bouledogue, qui mesurait entre 3,2 et 3,5 mètres.

Dimanche 10 mai, un français nommé Yves Berthelot est décédé en Nouvelle Calédonie des suites d'une attaque de requin à Kouaré, au sud de la capitale Nouméa. Cet homme âgé de 50 ans a été brutalement attaqué par un requin alors qu'il nageait au large des côtes de l'archipel, il a ensuite été identifié par les autorités locales. Yves berthelot se déplaçait en catamaran en compagnie de ses amis et de son épouse Anne. Cette dernière a posté sur son compte Facebook le message suivant : "Ce soir, j'ai perdu l'homme de ma vie". 

Selon le journal local "Les Nouvelles Calédoniennes" Yves Berthelot nageait avec un tubas en compagnie de deux autres personnes quand il a été attaqué par un requin-bouledogue, qui mesurait entre 3,2 et 3,5 mètres. Les proches de Mr Berthelot, qui sont en grande partie des professionnels de santé, ont pu le sortir de l'eau alors qu'il était attaqué, pour tenter de le réanimer. Le Français est malheureusement décédé sur les lieux du drame, trois quarts d'heure avant l'arrivée des secours les plus proches. 

"Nous avons perdu un ami, un frère. Même s'il se trouvait à des milliers de kilomètres de nous, il était proche et nous l'aimons" a posté l'un de ses amis sur Facebook.

Mr Berthelot était directeur associé et manager du centre d'appel téléphonique "OléCall", et laisse derrière lui une femme et une fille. Son corps a été rapatrié en hélicoptère depuis l'île qui se trouve au sud de la Nouvelle Calédonie.

 

Lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !