Les Européens adoptent le nouveau traité de discipline budgétaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Les Européens adoptent le nouveau traité de discipline budgétaire
©

Pacte pour l'euro

Les Européens adoptent le nouveau traité de discipline budgétaire

25 pays se sont engagés à repasser sous la barre des 3% de déficit.

Le traité de stabilité, de coordination et de gouvernance a été adopté vendredi par 25 des 27 membres de l'Union européen. Il était exigé par Berlin en contrepartie de la poursuite du sauvetage financier des "maillons faibles" de l'Union (Grèce, Irlande, Portugal, Italie, Espagne).

A l'exception du Royaume-Uni et de la République Tchèque, l'ensemble des Etats européens s'engagent par ce traité à limiter leur déficit public à 3% du PIB. Une obligation déjà prévue par le traité de Maastricht, mais qui sera renforcé par des sanctions plus automatiques contre les contrevenants.

Le "pacte pour l'euro" prévoit également l'instauration de règles d'or budgétaires, sanctuarisant l'équilibre des comptes publics, dans les législations nationales.

Le traité doit maintenant être ratifié par les parlements nationaux, préalable indispensable pour bénéficier de l'aide financière du nouveau Mécanisme européen de stabilité (MES). 

L'Irlande, qui a annoncé que sa ratification passerait par un référendum, pourrait ralentir le processus. Ce qui pourrait arranger les affaires de François Hollande. En cas de victoire, le candidat socialiste a en effet indiqué qu'il comptait renégocier ce traité, qui n'insiste selon lui pas assez sur la croissance.

Lu sur le Guardian

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !