Vers un nouveau plan de sauvetage | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Vers un nouveau 
plan de sauvetage
©

Crise de l'euro

Vers un nouveau plan de sauvetage

Selon la BBC, des discussions sont en cours entre les dirigeants européens afin d'établir un nouveau plan de sauvetage d'ici 5 à 6 semaines.

Et de trois. Selon la BBC, un troisième plan de sauvetage serait en discussion au sein de la zone euro. Il pourrait être mis en place d'ici un mois et demi, vers la mi-novembre. Ce nouveau plan de sauvetage comprendrait trois points principaux.

Le premier point serait de porter à 2000 milliards d'euros (soit le quadrupler) le Fond Européen de Stabilité Financière (FESF) – actuellement de 440 milliards. Cette augmentation permettrait alors de mieux aider les pays en difficulté et également de venir en renfort à la Banque Centrale Européenne.

Le second point serait de voir renoncer les investisseurs à 50% de leur créance vis à vis de la Grèce, cela vient s'ajouter au 20% déjà définis par le plan de sauvetage de juillet dernier qui doit encore être ratifié.

Enfin, le dernier point important serait de recapitaliser les grandes Banques européennes afin qu'elles puissent assurer des pertes importantes.

Dans cette crise, tous les protagonistes autour de la table des discussions de ce nouveau plan s'accordent à dire qu'une sortie de l'euro serait catastrophique et reviendrait à repartir dans les années 60. Le ministre de l’économie grecque, Evangelos Venizelos, a affirmé après un entretien avec Christine Lagarde que la Grèce "ferait tout" pour réduire son déficit qui s'élève aujourd'hui à plus de 160% du PIB. Il a également affirmé que si la crise de la dette grecque était grave, elle n'entrainerait pas "un effet domino" aux autres pays européens.

Sans un emprunt ce mois-ci, la Grèce sera dans l'incapacité de rembourser ses créances le mois prochain.

Lu sur BBC News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !