Nouveau baromètre de l’Ifop sur les Français, le libéralisme et la vie politique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Nouveau baromètre de l’Ifop sur les Français, le libéralisme et la vie politique
©LUDOVIC MARIN / AFP

Le libéralisme En Marche ?

Nouveau baromètre de l’Ifop sur les Français, le libéralisme et la vie politique

Le baromètre de l’Ifop sur « Les Français et le libéralisme » pour l’Opinion, La Fondation Concorde et Génération Libre vient d’être dévoilé

La quatrième vague du baromètre de l’Ifop sur « Les Français et le libéralisme » pour l’Opinion, La Fondation Concorde et Génération Libre vient d’être dévoilée. Emmanuel Macron, sa politique et son mouvement ont été analysés sous le prisme du libéralisme dans le cadre de cette étude. 

Un échantillon de 1029 personnes, représentatif de la population française âgées de 18 ans et plus, a été testé afin de réaliser ce sondage. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle). Les interviews se sont déroulées sous la forme d'un questionnaire auto-administré en ligne du 30 au 31 mai 2018.
Le couple exécutif incarne le mieux les idées libérales aux yeux des Français (29% pour Emmanuel Macron et 19% pour Edouard Philippe). Le jugement des Français sur le degré de libéralisme associé à la politique menée par le président de la République Emmanuel Macron et son gouvernement depuis un an apparaît très partagé en réalité : 35% estiment que sa politique est « trop libérale », 34% « pas assez libérale » et 21% « libérale comme il faut ».
Ce jugement évolue fortement en fonction de la sensibilité politique des personnes interrogées. 60% des sympathisants de gauche considèrent que la politique du gouvernement est « trop libérale ». Les personnes sondées proches des Républicains ne sont que 20% à exprimer cette opinion.
Dans le domaine économique et dans la sphère sociale, les Français en appellent à une présence renforcée de l’Etat : une majorité relative de Français (42%) souhaite que l’Etat intervienne davantage dans l’économie. Près de la moitié des personnes interrogées (49%) jugent l’Etat « pas assez protecteur » en matière sociale. 
Une proportion importante de Français est plongée en plein doute concernant leur identité politique et leurs repères politiques classiques : 20 et 21% des Français ne savent pas comment la droite et la gauche devraient se définir du point de vue des idées. L’identité politique de La République en Marche s’apparente à un véritable caméléon pour les Français : 29% des personnes interrogées ne savent pas en effet comment LREM devrait se définir, 19% pensent que le mouvement devrait être libéral, 17% social-libéral, 14% centriste et 10% social-démocrate. 

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Geoffroy Didier : "La seule manière d'être haut dans les baromètres d'opinion est de ne rien dire, de ne rien faire, et de ne prendre aucun risque"LR : ces sondages qui montrent comment Nicolas Sarkozy est en train de (re)devenir le seul à incarner l’espoir de la droite Baromètre de confiance : Macron et Mélenchon en forte hausse, Fillon dégringoleBaromètre Ipsos–Le Point : Nouvelle chute spectaculaire d'Emmanuel Macron, notamment à droite

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !