Des notes sur le calendrier maya découvertes au Guatemala | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Des notes sur le calendrier maya découvertes au Guatemala
©

Apocalypse... Now ?

Des notes sur le calendrier maya découvertes au Guatemala

Décembre 2012 serait le début d'un nouveau cycle calendaire, et non la fin du monde...

Sur le mur d'un petit bâtiment enseveli dans une forêt au Guatemala, des archéologues ont découvert des notes sur le calendrier lunaire maya. Selon eux, ce pourrait être les premiers enregistrements connus par un chroniqueur officiel de cette ancienne civilisation, comme ils l’expliquent dans un article de la revue Science.

Ces notes se rapportent au même calendrier maya considéré, à tort, être celui qui prédit la fin du monde en décembre 2012. En fait, les chercheurs qui ont contribué à traduire ces notes considèrent que cette date correspondrait à un nouveau cycle calendaire appelé "baktun".

"Il semble assez clair que ce que nous avons ici est un calendrier lunaire", a déclaré David Stuart, de l'Université du Texas à Austin, l’un des auteurs de l'article de Science. Les résultats seront également publiés dans le numéro de juin du National Geographic, qui a financé une partie de la recherche.

Les chiffres sur le mur ont probablement été écrit par un prêtre scribe, une figure importante dans la cour maya, où les monarques étaient vivement intéressés par l'astronomie. Il aurait cherché à harmoniser les rituels sacrés des événements dans le ciel.

Selon les chercheurs, le mur a été utilisé comme un scientifique moderne pourrait utiliser un tableau blanc, en écrivant des formules fréquemment consultées au lieu d'avoir à les chercher dans un livre.

Le fait que ces détails du calendrier ont été inscrits sur un mur les ont préservé mieux que n'importe quel livre. Ces inscriptions dateraient d’environ 800 après J.-C.

Lu sur Reuters

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !