Norvège : l'église protestante dit oui au mariage homosexuel | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Norvège : l'église protestante dit oui au mariage homosexuel
©Reuters

Mariage norvégien

Norvège : l'église protestante dit oui au mariage homosexuel

A une très large majorité, l'église norvégienne rejoint ses voisins en approuvant les unions de couples homosexuels. A ce jour, le mariage gay religieux n'existait qu'en Suède, au Danemark et dans quelques congrégations du monde anglophone.

Avec 88 voix sur 115 participants, un synode réuni ce lundi à Trondheim, à l'ouest de la Norvège, a validé le développement d'une nouvelle liturgie pour consacrer les unions de couples homosexuels.

La mesure s'appliquera à l'ensemble de l'Église de Norvège. Chaque pasteur protestant conservera toutefois le droit de refuser d'officier à ces unions. Ce vote, "historique" pour nombre de participants, a été accueilli par une standing ovation, selon des images diffusées par webcast.

Gard Realf Sandaker-Nilsen, leader du mouvement libéral Åpen Folkekirke (Église ouverte), lui-même homosexuel, a déclaré : "C'est un message à l'adresse de la société norvégienne qui dit que les homosexuels ne doivent pas être traités différemment mais aussi un signal au reste du monde, en premier lieu aux autres Églises : l'amour entre deux personnes du même sexe doit aussi pouvoir être reconnu dans une arène religieuse".

Il faudra cependant attendre janvier 2017 avant la célébration des premières unions, date à laquelle se tiendra un nouveau synode pour adopter la nouvelle liturgie.

En Norvège, le mariage civil et l'adoption sont autorisés depuis 2009, et l'Église autorise aussi l'ordination des pasteurs homosexuels.

A LIRE AUSSI : Union civile homosexuelle en Italie : comment Matteo Renzi a réussi (malgré lui ?) à éviter les pièges du mariage pour tous

 

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !