Nordahl Lelandais aurait agressé sexuellement une fillette de sa famille | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Image d'illustration.
Image d'illustration.
©PATRICK KOVARIK / AFP

Soupçons

Nordahl Lelandais aurait agressé sexuellement une fillette de sa famille

Il pourrait être poursuivi dans une affaire d’agression sexuelle sur une enfant, âgée de moins de 7 ans. Une vidéo a été retrouvée dans son téléphone, selon BFMTV.

Nordahl Lelandais, qui a reconnu avoir tué la petite Maëlys et le caporal Noyer, risque d’être poursuivi dans une affaire d’agression sexuelle sur une enfant, selon une information de BFMTV. Le média affirme qu’une vidéo pédopornographique a été retrouvée sur son portable. Elle aurait été tournée au domicile de Nordahl Lelandais, une semaine avant l'enlèvement de Maëlys.

Une fillette âgée de moins de 7 ans 

Sur les images, prises probablement au domicile de l'ex-militaire, chez ses parents, à Domessin en Savoie, on voit, selon BFMTV, l’homme de 35 ans agresser sexuellement sa cousine, âgée de moins de 7 ans. Originaire du sud de la France, elle était, avec sa famille, en vacances chez les parents de Nordhal Lelandais au moment des faits. Le suspect n'aurait pas encore été interrogé sur cette vidéo. Les enquêteurs sont en train de l’analyser, précise BFMTV.  

Le 14 février, confondu par une trace de sang de Maëlys découverte sous un tapis de sa voiture, Nordhal Lelandais a avoué un meurtre "involontaire" et montré aux enquêteurs où se trouvaient les restes de la petite fille. Ils se trouvaient près du village de Saint-Franc (Savoie). Le 6 avril, l’ancien militaire a affirmé que la fillette est morte d'un coup porté au visage alors qu'elle paniquait dans sa voiture et s'était mise à hurler. Maëlys a été enterrée le samedi 2 juin. Le 29 mars, Nordahl Lelandais, a également conduit sur le lieu de la découverte des ossements d'Arthur Noyer, à Cruet (Savoie). Il a reconnu son implication dans la mort de ce jeune militaire.

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !