Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©FRANCOIS GUILLOT / AFP

Lettre ouverte

Rédoine Faïd : les députés LR exigent l'audition de la ministre de la Justice Nicole Belloubet

Au nom du groupe Les Républicains, le député Guillaume Larrivé considère que la ministre de la Justice doit "rendre des comptes" après l'évasion spectaculaire du braqueur par hélicoptère.

L'évasion spectaculaire de Rédoine Faïd de la prison de Réau en Seine-et-Marne, avec l'aide de trois complices lourdement armés et par hélicoptère, a suscité de nombreuses interrogations. La facilité avec laquelle il a pu s'évader pose problème. 

Sur Europe 1 ce lundi, Nicole Belloubet a reconnu qu'il y avait "peut-être eu une défaillance" au centre pénitentiaire. La ministre a "demandé qu'une mission d'inspection générale de la justice se rende sur place dès [lundi] et puisse voir comment les mesures de sécurité auraient été, le cas échéant, défaillantes pour [pouvoir] y remédier".
 
Ce lundi 2 juillet, le député LR Guillaume Larrivé a tenu à rédiger une lettre à la présidente de la commission des Lois, Yaël Braun-Pivet. Il réclame l'audition de Nicole Belloubet. 
 
"Au nom du groupe Les Républicains, j'ai l'honneur de vous appeler à inviter Madame la garde des Sceaux, à être entendue dès que possible devant la commission des Lois de l'Assemblée nationale".
 
Guillaume Larrivé désire que la Garde des Sceaux rende "compte des conditions dans lesquelles un détenu signalé comme particulièrement dangereux est parvenu à s'évader du centre pénitentiaire de Réau". 
 
Selon le député LR, cette audition permettrait aussi d'"exposer les mesures opérationnelles, juridiques et le cas échéant budgétaires que la garde des Sceaux estime devoir prendre, ou nous soumettre, afin de mieux sécuriser les établissements pénitentiaires".
 
Les réactions politiques ont été nombreuses sur les réseaux sociaux suite à cette défaillance (l'évasion de Rédoine Faïd d'une prison de haute sécurité assez moderne) et après la publication de la lettre de Guillaume Larrivé. 
 

 

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !