Nicolas Sarkozy voudrait réunir l'UMP et l'UDI, "c'est n'importe quoi" dit Hervé Morin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Hervé Morin a indiqué que "l'UDI resterait indépendante"
Hervé Morin a indiqué que "l'UDI resterait indépendante"
©Pascal Lauener / Reuters

Mais non

Nicolas Sarkozy voudrait réunir l'UMP et l'UDI, "c'est n'importe quoi" dit Hervé Morin

Sur Twitter, Yves Jégo a lui aussi démenti affirmant que l'UDI "n'est pas à vendre".

L'information a été donnée ce vendredi par Le Parisien. Selon le journal, Nicolas Sarkozy dont le retour se précise de jour en jour voudrait réunir l'UMP et l'UDI. Dans sa stratégie, l'ancien président de la République souhaiterait impérativement que les deux partis fusionnent. L'ex-chef de l'Etat aurait parlé de ce projet à Jean-Louis Borloo et Hervé Morin. 

"Faux" répond ce dernier très en colère sur Europe 1. L'ancien ministre a tenu à démentir fermement ses allégations. "Je ne sais pas qui a été raconter ça, mais c’est n’importe quoi ! Je n’ai jamais eu de rendez-vous avec Nicolas Sarkozy depuis 2012. Je ne l’ai jamais eu au téléphone. Dire le contraire est un mensonge. Et j’ajoute que je n’ai pas davantage l’intention de le rencontrer dans un futur proche" a déclaré celui qui se présentera à la présidence de l'UDI cet hiver. 

Pour lui, la fusion est donc "tout simplement inenvisageable". Je suis dans une logique complètement inverse, c’est-à-dire l’élaboration d’une large majorité d’idées pour construire une alternative à l’UMP et au PS" a ajouté Hervé Morin avant de dire que Jean-Louis Borloo n'avait pas vu Nicolas Sarkozy. "J’ai bu un verre avec Borloo il y a quelques jours, et il m’a lui aussi assuré qu’il ne voyait pas Sarkozy et que ce sont les proches de ce dernier qui font courir ce bruit. (...) L’UDI restera indépendante" a-t-il soutenu. 

Même son de cloche chez Yves Jégo. Le député a posté un message très clair ce vendredi sur Twitter.

lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !