Nicolas Sarkozy serait élu président de l'UMP et gagnerait la primaire selon un sondage | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Nicolas Sarkozy a toujours la cote auprès des sympathisants UMP
Nicolas Sarkozy a toujours la cote auprès des sympathisants UMP
©Reuters

Aimer c'est plus fort que tout

Nicolas Sarkozy serait élu président de l'UMP et gagnerait la primaire selon un sondage

Les sympathisants de l'UMP continuent de faire confiance à l'ex-chef de l'Etat et voteraient pour lui le 29 novembre à 73%. Lors de la primaire 2016, ils seraient 52% à voter pour lui contre 29% à Alain Juppé.

Pour certains observateurs, le retour de Nicolas Sarkozy connaît quelques ratés. Mais dans les faits, l'ex-président de la République conservent la confiance des sympathisants UMP. En effet, selon un sondage de l'institut Odoxa pour L'Express,France Inter et la presse quotidienne régionale, l'ancien chef de l'Etat resterait l'homme de la situation pour la présidence du parti et pour la primaire 2016. 

Ainsi, 73% des voix, il arriverait largement en tête le 29 novembre devant Bruno Le Maire qui recueillerait 26% et Hervé Mariton qui totaliserait 1%. Sur l'ensemble des sympathisants de droite, le résultat est quasi identique puisque Nicolas Sarkozy cumulerait 72% des voix, Bruno Le Maire 26% et Hervé Mariton 2%. L'ex-président se dirige donc vers une large victoire. 

Pour la primaire 2016, le vainqueur serait également le même : Nicolas Sarkozy. Si l'on en croit les intentions de vote des sympathisants UMP, l'ancien chef de l'Etat totaliserait 52% des voix, soit un chiffre en progression. Alain Juppé serait deuxième avec 29% des voix devant François Fillon (14%) et Bruno Le Maire (4%). Chez les sympathisants de droite, le résultat est un peu moindre. 42% des sondés feraient confiance à Nicolas Sarkozy, 30% au maire de Bordeaux. François Fillon et Bruno Le Maire arrivent à égalité avec 8%.

Cette enquête a été réalisée par Internet les 16 et 17 octobre auprès d'un échantillon de 1 003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas.

lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !