Un an de prison ferme pour Nicolas Sarkozy coupable de financement illégal de sa campagne présidentielle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy
©France 2

Justice

Un an de prison ferme pour Nicolas Sarkozy coupable de financement illégal de sa campagne présidentielle

Une peine d’un an de prison, dont six mois avec sursis, avait été requise contre l’ancien président de la République

Suite au procès du printemps 2021, devant le tribunal correctionnel de Paris pour financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012, dans le cadre de l’affaire Bygmalion, Nicolas Sarkozy a été déclaré coupable ce jeudi matin signale Le Monde.

L'ancien président a été condamné à un an de prison ferme, et il n'est pas seul : les treize autres prévenus sont déclarés coupables de complicité de financement illégal de campagne électorale.

Mais Nicolas Sarkozy n'ira pas en prison : il purgera sa peine avec un bracelet électronique si elle est confirée, puisque Nicolas Sarkozy a annoncé, via son avocat qu'il faisait appel.

L'ancien président avait été condamné le 1ermars à trois ans de prison (dont un an ferme) pour corruption et trafic d’influence dans l’affaire des écoutes. 

Cofondateur et patron de Bygmalion, Bastien Millot est condamné à trois ans de prison dont 18 mois avec sursis plus 100.000 euros d'amende.

Jérôme Lavrilleux, directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, est condamné à trois ans de prison dont un avec sursis.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !