Nicolas Sarkozy : l'ex-président "n'a pas changé, tant mieux" raille Marine Le Pen | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marine Le Pen a critiqué Nicolas Sarkozy même si elle n'est "pas mécontente" de son retour
Marine Le Pen a critiqué Nicolas Sarkozy même si elle n'est "pas mécontente" de son retour
©Reuters

Point de vue

Nicolas Sarkozy : l'ex-président "n'a pas changé, tant mieux" raille Marine Le Pen

Sur RMC/BFMTV, la présidente du FN a estimé ce lundi matin que les Français "ne veulent plus être dirigés par des communicants".

La bataille pour 2017 a commencé. Les possibles candidats à la présidentielle se rendent coup pour coup. Nicolas Sarkozy avait en effet critiqué Marine Le Pen dimanche lors de son intervention télévisée sur France 2. L'ancien président avait en effet affirmé : "Qu'un pays puisse avoir autant de gens qui croit en Marine Le Pen, ça m'interpelle. Je crois qu'ils ont peur, qu'ils souffrent. Il faut aller les chercher, les reconquérir, les convaincre. Ils disent que la France fout le camp. Ils s'interrogent, il faut leur répondre. Mme Le Pen ne peut pas s'exonérer du bilan de M.Hollande. Elle lui a donné un bon coup de main". 

La réponse de la patronne du FN ne s'est pas fait attendre. Ce lundi matin sur RMC/BFMTV, elle a estimé que "rien n'a changé, ni les idées, ni la manière dont il se présente, ni cette fausse ingénuité". L'ex-président "n'a pas changé, tant mieux. C'est le même" a-t-elle expliqué ajoutant qu'elle "n'aime pas son immodestie, son insincérité, ses techniques de communication maintenant tellement visibles".

Pour elle, les Français "ne veulent plus être dirigés par des communicants". "Il parle du référendum. C'est à hurler de rire ! Il nous a fait le coup en 2007, en 2010, en 2011, en 2012, après avoir fait voter la Constitution européenne contre l'avis des Français. Il a fait annuler celui qui était prévu en Grèce. Le moins qu'on puisse dire, c'est que Nicolas Sarkozy est un adversaire du référendum" a-t-elle soutenu. 

"Pas mécontente de son retour", elle s'est insurgée contre "une caricature" du vote FN présenté "avec un certain mépris" comme émanant d'électeurs "peureux". "Il n'a rien compris. Il n'a donc rien appris. Le vote FN est un vote d'adhésion aujourd'hui" a-t-elle lancé. Marine Le Pen a retrouvé son ennemi préféré. 


Marine Le Pen: "Sarkozy n'a pas changé, et tant mieux"by BFMTV

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !