Pour Nicolas Sarkozy, "François Hollande aura à rendre compte de cette violation du secret défense" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Pour Nicolas Sarkozy, "François Hollande aura à rendre compte de cette violation du secret défense"
©Reuters

C'est dit

Pour Nicolas Sarkozy, "François Hollande aura à rendre compte de cette violation du secret défense"

"C'est une forfaiture. Il n'y a pas une démocratie au monde qui accepterait ça" a estimé le candidat à la primaire de la droite à propos de certaines révélations du chef de l'Etat.

Nicolas Sarkozy et François Fillon ont encore quelques points communs. Alors que l'ancien Premier ministre a estimé il y a quelques jours que le chef de l'Etat était "disqualifié" après ses révélations, dans le livre des journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme, sur des assassinats ciblés et opérations secrètes (dites "Homo"), son ancien patron a abondé en ce sens. Sur France Info ce mercredi, Nicolas Sarkozy a en effet déclaré partager "à 100% l'analyse présentée par François Fillon. Je suis sûr qu'un jour ou l'autre Monsieur Hollande aura à rendre compte de cette violation manifeste du secret défense", a-t-il indiqué.

Le candidat à la primaire de la droite et du centre va même plus loin, estimant qu'aucune démocratie ne devrait supporter ça. Et juge que si lui avait été concerné, la justice s'en serait déjà mêlé. "Imaginez que je me sois laissé aller à montrer à des journalistes des plans secrets confidentiels défense d'intervention de nos avions, que j'aie indiqué à des journalistes que j'avais donné des ordres secrets à nos forces spéciales pour éliminer tel ou tel ennemi de la France. C'est une forfaiture. Il n'y a pas une démocratie au monde qui accepterait ça. Si c'était moi, il y aurait déjà eu une association qui aurait été constituée pour déposer plainte, et une enquête préliminaire engagée", a-t-il ajouté.

L'ex-chef de l'Etat a martelé que "le président de la République a des obligations, et notamment l'obligation du secret. Il y a la vie de nos hommes qui est en cause, c'est pas une plaisanterie. Pour faire le malin devant deux de vos confrères, il va révéler des choses qui sont secret défense". 

>>>> Lire aussi : Livre de confessions : clash entre François Hollande et Manuel Valls

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !