Nicolas Sarkozy : "À l'école on apprend l'histoire de France, pas l'histoire de ses parents" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Nicolas Sarkozy : "À l'école on apprend l'histoire de France, pas l'histoire de ses parents"
©

En campagne

Nicolas Sarkozy : "À l'école on apprend l'histoire de France, pas l'histoire de ses parents"

L'ancien président de la République était l'invité de Ruth Elkrief ce jeudi soir sur BFMTV.

Le candidat à la primaire de la droite et du centre a répondu aux question de Ruth Elkrief ce jeudi soir, refusant tout d'abord de "polémiquer" avec Alain Juppé, qui a regretté la "nullité" du débat politique dans la course à l'Elysée. (Selon un sondage BFMTV, 68% des Français partagent l'avis du maire de Bordeaux sur ce point).

Sur le traitement des individus fichés S, l'ancien chef de l'Etat estime que "les maires doivent avoir accès à des informations sur la sécurité de leur ville", laissant penser qu'il pourrait leur communiquer la liste des individus fichés S habitant dans leur municipalité.

Interrogé sur ses propos polémiques tenus à propos des "ancêtres gaulois", Nicolas Sarkozy a déclaré : "On devient copropriétaire d'un roman national au même titre que les autres. Il n'y a pas les Français d'hier matin, et les Français légitimes depuis des siècles. On est Français à la minute où on le devient (...) et l'héritage vous appartient autant qu'aux autres". 

"A l'école on apprend l'histoire de France, pas l'histoire de ses parents. Si dans la famille on veut apprendre la mémoire de ses grands-parents, très bien", a-t-il ajouté. 

Quant à l'épineuse question de la "jungle" de Calais où il s'est rendu mercredi, Nicolas Sarkozy assure que "ceux qui demandent l'asile politique doivent pouvoir le faire", mais prône le renvoi dans leur pays d'origine des migrants qui relèvent de l'immigration "économique". Selon lui, Marine Le Pen "dit n'importe quoi" à propos de la crise migratoire, et François Hollande "garde les bras croisés" depuis cinq ans.

>>>> À lire aussi : Sarkozy dans la jungle (de Calais)… Heureux comme Tarzan !

 

Lu sur BFMTV.COM

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !