Nicolas Maduro, "L’être humain le plus attaqué au Venezuela" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Nicolas Maduro, "L’être humain le plus attaqué au Venezuela"
©Reuters

Le mal-aimé

Nicolas Maduro, "L’être humain le plus attaqué au Venezuela"

Le président socialiste du Venezuela doit faire face depuis lundi à 1,85 million de signatures déposées par l'opposition auprès du Conseil national électoral (CNE), exigeant un referendum public pour statuer sur son départ.

Lundi 2 mai, la "Table pour l’unité démocratique" (MUD), le parti centriste d'opposition au Venezuela et représentant une majorité parlementaire, a finalement récolté près de 2 millions de signatures en faveur d’une consultation démocratique sur le maintien au pouvoir du successeur de Hugo Chavez. Le dépôt officiel des signatures aura lieu ce mardi 3 mai devant le Conseil national électoral vénézuélien.

Sur fond d'inflation galopante et de situation quotidienne critique dans le pays (problèmes d'approvisionnement en électricité et en eau potable dans certaines régions), le MUD s'est félicité du succès de cette initiative. "Probablement un record mondial", a déclaré Henrique Capriles, candidat du MUD et opposant numéro 1 à l'actuel président aux dernières présidentielles de 2013.

Selon un récent sondage, 68 % des Vénézuéliens souhaitent un départ de leur président dès que  possible.

De son côté, Nicolas Maduro s'est plaint d'être "l’être humain le plus attaqué au Venezuela".

A LIRE AUSSI : Le Venezuela va faire défaut, quelles conséquences pour le plus gros détenteur de réserves pétrolières au monde ?

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !