Nicolas Hulot : "il faut sortir des joutes permanentes" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Nicolas Hulot : "il faut sortir des joutes permanentes"
©Reuters

Electron libre

Nicolas Hulot : "il faut sortir des joutes permanentes"

Dans le Parisien et le JDD, le ministre de la Transition écologique évoque son entrée au gouvernement mais aussi les premiers dossiers sur sa table.

Son entrée au gouvernement : "J'ai l'impression qu'il y a un ­moment favorable. Dans la mythologie grecque, on parle du kairos. C'est l'instant T, le bon moment pour agir. Un espoir s'est levé pendant la campagne, on le sent bien."

La phrase qui a tout changé : "Quelques jours après son élection, je suis allé le (Emmanuel Macron, ndlr) voir à sa demande. Une phrase a achevé de me convaincre. Il m'a dit : 'J'ai bien conscience que l'enjeu que tu portes est un enjeu essentiel qui conditionne tout le reste. Je n'en ai peut-être pas pris encore toute la mesure et c'est bien pour cela que j'ai besoin de toi'."

Notre-Dame-des-Landes : "Je ne suis pas dans la sommation (…) Nous allons remettre les choses à plat. Il y aura un temps- six mois - pour une médiation. Et je suis intimement convaincu qu'il y a de possibles alternatives. "Il faut sortir des joutes permanentes. S'il y a un cri que je veux pousser, une chose que je veux dire aux Français, c'est aidez-moi. Je ne suis pas dans un combat partisan, c'est un enjeu humaniste".

Le centre d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure : "Écoutons la société civile et laissons la place à de vrais débats publics et à la démocratie participative. Je trouve les consultations locales et régionales, comme en Suisse, inspirantes."

Dans le Parisien, il évoque aussi l'accord sur le climat. "Je ne veux pas croire que Donald Trump veuille engager son pays dans une telle impasse, confie Nicolas Hulot. C'est pourquoi je veux encore garder de l'espoir" explique-t-il. "Si Donald Trump décide de retirer son pays des accords de Paris, cela provoquera une forte réaction de nombreux Etats américains, de villes et d'acteurs économiques qui sont engagés dans le développement des énergies renouvelables."

Lu sur le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !