Nice : la mairie s'oppose de nouveau à l'ouverture d'une mosquée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Nice : la mairie s'oppose de nouveau à l'ouverture d'une mosquée
©Reuters

Pugnacité

Nice : la mairie s'oppose de nouveau à l'ouverture d'une mosquée

"Nous continuons d'avoir des interrogations sur le financement de ce lieu de culte dont le propriétaire est toujours le ministre d'Arabie Saoudite des Affaires Islamiques", explique Christian Estrosi.

En dépit de la décision du Conseil d'État, la mairie de Nice tente toujours de faire interdire l'ouverture de la mosquée En-Nour, inaugurée en juin 2016 dans l'ouest de la ville, sur un terrain acheté par un ministre saoudien. La municipalité a indiqué avoir déposé un nouveau recours au tribunal administratif. 

"Nous continuons d'avoir des interrogations sur le financement de ce lieu de culte dont le propriétaire est toujours le ministre d'Arabie Saoudite des Affaires Islamiques", écrit dans un communiqué Christian Estrosi, président de la Métropole Nice-Côte d'Azur. Le maire de Nice voulait par ailleurs ouvrir une crèche à la place de la mosquée, et bâtir une autre mosquée sur un site différent. 

La préfecture des Alpes-Maritimes a été contrainte d'enterrer définitivement le projet de construction de cette crèche pour des raisons juridiques, malgré les conclusions favorables rendues au terme d'une enquête d'utilité publique, la mosquée ayant obtenu entre-temps obtenu le droit d'ouvrir par décision du Conseil d'État. 

"Certain de notre bien-fondé et de nos arguments, nous attaquons cette décision de rejet de la déclaration d'utilité publique [de la crèche] devant le tribunal administratif. Nous engagerons par ailleurs tous les moyens de droit pour faire échec à l'implantation durable de ce lieu de culte installé au cœur d'une zone d'activité économique", a fait savoir Christian Estrosi. 

>>>> À lire aussi : Sombre prédiction d’un spécialiste européen de l’islamisme radical : le problème de l’Europe va aller en s’aggravant

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !