Netanyahu à Paris le 5 Juin pour parler Syrie, Liban, Iran | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Netanyahu à Paris le 5 Juin pour parler Syrie, Liban, Iran
©MENAHEM KAHANA / POOL / AFP

Politique internationale

Netanyahu à Paris le 5 Juin pour parler Syrie, Liban, Iran

Benjamin Netanyahu est attendu le 5 juin à Paris, entre deux visites à Londres et Berlin. Les discussions seront axées sur les efforts visant à freiner l’enracinement de la République islamique en Syrie et au Liban, ainsi que sur la décision des États-Unis de se retirer de l’accord nucléaire iranien.

Sur son compte Twitter, l'ambassade d'Israël en France a d’ailleurs souligné que le conseiller diplomatique du président français, Philippe Etienne, était en Israël dimanche pour des discussions préparatoires avec ses homologues. "En tête d'agenda : l'accord iranien, l'Iran, la Syrie, le Liban, les territoires palestiniens", a-t-elle clarifié.

L’Etat hébreu sera célébré ce mardi 5 Juin pour son 70e anniversaire à l’occasion de l’inauguration de l'exposition "Israë[email protected]" par Emmanuel Macron et Benjamin Netanyahu au Grand Palais dans le cadre des "Saisons Croisées France-Israël 2018 ”.

Ce sera la troisième visite officielle du Premier ministre israélien depuis l’élection d’Emmanuel Macron, la première ayant eu lieu en juillet 2017 pour la commémoration de la rafle du Vel d'Hiv'. La seconde en décembre s’est faite suite à l’initiative du chef d’Etat français qui souhaitait établir le dialogue sur la crise libanaise, l’accord nucléaire iranien, et les actions de la République Islamique dans la région syrienne. Emmanuel Macron avait alors invité le chef du gouvernement israélien à mener "des gestes courageux envers les Palestiniens" après la décision de Donald Trump de reconnaître unilatéralement Jérusalem comme la capitale de l'Etat hébreu.

La saison France-Israël 2018 est contestée tout comme la visite du politicien israélien. Des associations de solidarité avec la Palestine telle que la Coordination des Associations Palestiniennes de France appellent à se mobiliser et dénonce les violences envers le peuple palestinien. Depuis le 30 mars, plusieurs dizaines de Palestiniens ont été tués par les forces de sécurité israéliennes lors de protestations marquant "La Marche du retour", qui vise à dénoncer le blocus israélien et à revendiquer le droit des Palestiniens à regagner leurs terres.

Lors d'un entretien téléphonique le 15 mai avec Emmanuel Macron, Benjamin Netanyahu avait précisé qu'Israël "défendra ses intérêts en matière de sécurité".

Lu sur Mediapart

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !