Neige et verglas : le froid s'accentue, la préfecture d'Ile-de-France appelle les automobilistes à ne pas utiliser leurs véhicules | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Neige et verglas : le froid s'accentue, la préfecture d'Ile-de-France appelle les automobilistes à ne pas utiliser leurs véhicules
©JOEL SAGET / AFP

Prudence

Neige et verglas : le froid s'accentue, la préfecture d'Ile-de-France appelle les automobilistes à ne pas utiliser leurs véhicules

Dans les gares, le trafic ferroviaire revient doucement à la normale.

Les Français ne vont pas quitter leur bonnet. Le froid s'accentue sur le pays et les huit départements de la région parisienne ont été maintenus dans la nuit de mercredi à jeudi en vigilance orange neige et verglas. Selon Météo France, "les températures sous abri sont particulièrement basses, comprises à l'observation entre -5 et -8 °C à 5h légales et souvent -9 à -12 °C" pour les départements des Yvelines, du Val d'Oise, de la Seine-et-Marne, de l’Essonne. En raison des conditions météo, les autorités préfectorales ont renouvelé leur appel à ne pas utiliser la voiture pour la journée de jeudi.

Sur l’ensemble du pays, le ciel reste globalement très nuageux, avec quelques chutes de neige sur le Massif central et les Alpes en matinée, et des chutes de neige plus présentes sur l'ouest des Pyrénées et sur le piémont pyrénéen.

La circulation des transports publics revient doucement à la normale. En Ile-de-France, "on aura en moyenne deux trains sur trois" a estimé le PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, sur RTL. Les TGV rouleront moins vite et "auront probablement entre une demi-heure et une heure et demie de retard sur l’Ouest". Du côté du métro parisien et des RER, la RATP prévoit "un service légèrement perturbé en raison notamment de la difficulté des agents à rejoindre leur attachement à prise de service". 


Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !