Neige : alerte orange en Normandie, le froid persiste dans la moitié nord | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La neige revient en Normandie
La neige revient en Normandie
©Reuters

Elle est revenue...

Neige : alerte orange en Normandie, le froid persiste dans la moitié nord

Trois départements de Normandie ont été placés en alerte orange par Météo France, ce vendredi.

L'hiver ne veut décidément pas partir. Outre le froid qui continue de frapper la moitié nord du pays, Météo France vient de placer trois départements de Normandie en vigilance orange "neige" depuis jeudi. Sont donc concernés par cet "épisode neigeux tardif pour la saison se mettant en place dans la nuit de jeudi à vendredi sur la Normandie" le Calvados, l'Orne et l'Eure. Ces chutes temporaires tiennent au sol sur la Haute-Normandie mais seront remplacées par de la pluie dans la journée de ce vendredi. En revanche, l'Orne et le Calvados devraient continuer à subir les flocons jusqu'en début d'après-midi. 

"Cela n'aura rien à voir avec l'épisode d'il y a 15 jours mais on pourra avoir 5 à 10 cm de neige en moyenne et jusqu'à 15 cm de neige sur les collines de l'Orne", a affirmé à l'AFP Christophe Roullier, prévisionniste à Météo France à Carpiquet près de Caen. La chaîne météo rappelle que la "semaine du 11 mars la Normandie a connu un épisode de neige exceptionnel, avec des congères de plus d'un mètre de hauteur notamment dans la Manche, totalement bloquée pendant plus de deux jours."

Du coup, la prudence sera de mise sur les routes. La vitesse des véhicules poids-lourds et des véhicules de transport de matières dangereuses de plus de 7,5 tonnes est limitée à 80 km/h dans les deux sens de circulation en Normandie. 

Pour la moitié nord-ouest de la France, les températures sont toujours proches de zéro degré. Le sud-ouest est également touché par une baisse ce vendredi. En Bretagne, la pluie viendra s'ajouter au froid. 

Lu sur Météo France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !