Nadine Morano demande à une femme d'enlever sa burqa gare de l'Est | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Voile intégral : Nadine Morano rappelle à l'ordre une femme gare de l'Est
Voile intégral : Nadine Morano rappelle à l'ordre une femme gare de l'Est
©

L'histoire sans fin

Nadine Morano demande à une femme d'enlever sa burqa gare de l'Est

Choquée par le "mépris" de l'interpellée, la députée est allée se plaindre au commissariat, ainsi que sur les réseaux sociaux. Mais les versions divergent ensuite...

Un débat relancé par un tweet. Alors qu'elle descendait de son train lundi 13 septembre à la gare de l'Est, l'eurodéputée Nadine Morano a aperçu une femme entièrement voilée. Choquée par cette apparition, la députée lui a alors demandé de retirer sa burqa pour "respecter la loi" : l'interpellée n'ayant visiblement eu cure de ses injonctions, Nadine Morano a fait part de son indignation sur Twitter (l'expression "Son mépris est total" a d'ailleurs été largement parodiée par la suite). 

Contactée depuis par le Scan du Figaro, elle a exprimé son inquiétude. "Je ne sais toujours pas si c'était un homme ou une femme. En plus elle tirait une valise, on ne sait pas ce qu'il y a dedans. Qu'est-ce qui vous dit qu'elle ne dissimulait pas des explosifs ?". "Quand je lui ai demandé de montrer son visage, elle m'a bousculée et m'a dit “je m'en fous”. Je l'ai donc signalée à la police parce que c'est interdit dans un espace public", a déclaré la députée.

Selon France Bleu, l'indignation de Nadine Morano aurait pris de l'ampleur à son arrivée au commissariat. Après avoir raconté son histoire au policier à l'accueil, elle aurait demandé à parler à son supérieur. Mais le policier ne l'aurait pas reconnue et lui aurait alors demandé ses papiers, mettant la députée dans une colère noire, selon la radio. Une version contestée par Nadine Morano elle-même : "Ça s'est très bien passé, on m'a demandé mes papiers et c'est normal. Un policier m'a même demandé de faire une photo", a-t-elle expliqué au Scan. Selon elle, un officier l'a rejointe sur le quai mais la femme voilée avait disparu.

France Bleu, ce mercredi, a toutefois obtenu le rapport de police relatant cet incident avec Nadine Morano, qui ne va visiblement pas dans le même sens que ce qu'a expliqué l'ancienne ministre : "la personne en attente était très énervée et a eu une attitude extrêmement agressive à notre encontre".

Pour Nadine Morano, cet épisode est loin d'être anodin : "Il faut durcir les lois sur le voile intégral (...) On devrait les conduire au commissariat et demander qu'elles se changent avant d'en ressortir. Il faudrait aussi les astreindre à faire un stage de respect de la République. Si on laisse faire, on laisse se développer la radicalisation, surtout à l'heure où l'on prétend lutter contre les départs pour le djihad".

En août dernier, alors qu'elle était en vacances à la plage, Nadine Morano avait tweeté la photo d'une femme voilée, évoquant alors le non-respect de l'égalité hommes-femmes. Ce tweet avait déclenché une polémique qui avait duré des jours.

Retrouvez mon billet d'humeur du jour : Bardot en bikini et la dame voilée à la plage : https://t.co/xiqj9y9Wrhpic.twitter.com/naT66yys4n

Vu sur France Bleu

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !