Municipales à Paris : rien ne va plus entre Bernadette Chirac et NKM | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Bernadette Chirac a fait part de la colère de NKM
Bernadette Chirac a fait part de la colère de NKM
©Reuters

Nouveau couac

Municipales à Paris : rien ne va plus entre Bernadette Chirac et NKM

Ce jeudi, devant les caméras de BFMTV, l'ancienne première dame a raconté que la candidate UMP lui a reproché d'avoir fait l'éloge de Xavière Tibéri.

Officiellement, Bernadette Chirac soutient Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) dans sa campagne pour la mairie de Paris. Mais en coulisses, les relations entre les deux femmes seraient des plus tendues. Certains estimant même que l'ancienne première dame se serait même rangée du côté de la candidate socialiste Anne Hidalgo. Mais d'où viennent de telles spéculations ? En réalité, la discorde entre l'épouse de Jacques Chirac et NKM daterait de décembre 2013. Plus précisément juste après le déplacement bras dessus, bras dessous des deux femmes à l'hôpital pour enfants Trousseau, dans le 12ème arrondissement.

Au cours de cette visite, Bernadette Chirac avait déclaré "tout ce que je connais en matière de campagne électorale, c'est Xavière Tiberi qui me l'appris". Sauf que voilà cette déclaration a été interprétée comme un soutien à Dominique Tibéri (le fils de) qui maintient sa candidature dans le 5e arrondissement pour prendre la succession de son père, contre la décision de NKM et de l'UMP. Un peu moins de trois mois après les faits, Bernadette Chirac révèle, dans une vidéo diffusée par BFMTV ce jeudi et relayé par Le Lab d'Europe 1, avoir reçu un coup de fil de NKM très en colère à ce sujet :

"Peut-être deux trois jours après, NKM me téléphone, elle me dit : "Je vous remercie pas de la visite que vous m’avez fait faire à l’hôpital Trousseau..." Devant la caméra de BFMTV, Bernadette Chirac fait part de sa surprise :"J’étais tellement sidérée que je n’ai pas su quoi répondre ! Et puis elle était pas contente, hein … Ce qui est étonnant, vous voyez. A chacun son caractère…"

Et Bernadette Chirac poursuit en détaillant la conversation :" Je lui ai dit : "Ben pourquoi, (…) il y a quelque chose qui vous a choqué ?"- "Ah oui alors ! Vous avez retourné votre veste !"- "J’ai retourné ma veste ? Mais enfin, j’étais stupéfaite !"- Elle me dit : "Ben oui, vous avez fait énormément de compliments sur Xavière Tibéri, sa façon d’apprendre à entrer dans les commerces, enfin, s’intéresser à tout ce qui intéresse la population d’une rue … vous avez retourné votre veste !" "J'étais tellement sidérée que je n'ai pas su quoi répondre. Elle n'était pas contente. Chacun son caractère", conclut Bernie.

La révélation de cette mésentente arrive alors que Le Point a indiqué ce jeudi que Bernadette Chirac ne tarissait pas d'éloges à l'encontre d'Anne Hidalgo. L'ancien première dame aurait tenu des propos à propos de la candidate socialiste, assurant qu'elle l'a trouvait "jolie", "discrète" et "habile". De là à parler de trahison…

 

Lu sur Le Lab d'Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !