Municipales à Paris : l'équipe de Charles Beigbeder fait un appel au don... illégal | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
L'équipe de Charles Beigbeder aurait commis une maladresse
L'équipe de Charles Beigbeder aurait commis une maladresse
©

UMPaypal

Municipales à Paris : l'équipe de Charles Beigbeder fait un appel au don... illégal

Le candidat dissident de l'UMP a autorisé les donateurs à lui verser de l'argent par Paypal, un service de paiement en ligne.

L’équipe de campagne de Charles Beigbeder aurait commis une grossière erreur. D’après le site Internet Metronews, le candidat dissident de l’UMP aurait appelé aux dons des particuliers autorisant le versement par Paypal, un service de paiement en ligne. Sauf que le stratagème est illégal. En effet, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques, ou CNCCFP, explique qu’une "participation est prise sur le dos du donneur". Cette dernière pourrait donc rejeter les comptes de Charles Beigbeder.

"Dans sa notice, pour aider les candidats à remplir leurs comptes de campagne, la Commission nationale des comptes de campagne écrit noir sur blanc : 'les dons des personnes physiques doivent obligatoirement être versés au compte bancaire du mandataire. Cela exclut le recours à un système de paiement sécurisé de type Paypal'", a notamment expliqué l’avocat au barreau de Paris Philippe Bluteau sur France Info.

Du côté de l’équipe de Charles Beigbeder, on se défend en plaidant la bonne foi. "Nous sommes une petite équipe, nous fonctionnons avec beaucoup de bénévoles. Il y a beaucoup de bonne volonté, mais parfois on n'a pas suffisamment de gens qualifiés autour de nous. Il s’agit vraiment d’une maladresse", s’est défendue Caroline Duboc, chargée de la communication du candidat dissident. D’ailleurs la Commission nationale des comptes de campagne a reconnu que "les règles sont compliquées et qu’il y en a beaucoup…"

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !