Municipales à Paris : ce qu'il faut retenir du premier débat entre Anne Hidalgo, NKM et les autres candidats | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Municipales à Paris : ce qu'il faut retenir du premier débat entre Anne Hidalgo, NKM et les autres candidats
©Reuters

Joute verbale

Municipales à Paris : ce qu'il faut retenir du premier débat entre Anne Hidalgo, NKM et les autres candidats

Parmi les thèmes abordés : la sécurité, les transports, les impôts et le logement.

C'était une première. Mercredi soir, Anne Hidalgo (PS) et Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) se sont affrontées, parfois vivement, lors d'un débat organisé par LCI, Europe 1 et Le Parisien. Les candidats à la mairie de Paris du Front national, Wallerand de Saint-Just, d'EELV, Christophe Najdovski et du Parti de gauche, Danielle Simonnet, ont tenté de faire entendre leur voix face aux deux favorites. 

>>>> Sur le même sujet : Municipales à Paris 2014 : revivez le débat entre Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet

Sécurité : Nathalie Kosciusko-Morizet a insisté sur ce thème, qui a donné lieu à une passe d'armes avec la candidate socialiste, en souhaitant qu'"on remette en vigueur les arrêtés de lutte contre la mendicité agressive". NKM a appelé à multiplier les caméras de vidéosurveillance, Danielle Simonnet (PG) a regretté le coût du "plan 1 000 caméras" et Christophe Najdovski (EELV) a assuré qu'il reviendrait à une "police de proximité".

Transports : La candidate UMP a reproché à la majorité actuelle d'avoir prononcé une "fatwa contre les automobilistes", avec la création de couloirs de bus et la piétonnisation. Elle a plaidé pour une ouverture du métro en continu tous les week-ends. Christophe Najdovski a rétorqué que "la réduction de la vitesse de la circulation automobile a contribué à l'amélioration de la qualité de l'air", sans créer plus d'embouteillages.

Impôts : Anne Hidalgo a promis de ne "pas augmenter les impôts sur la mandature". Nathalie Kosciusko-Morizet s'est présentée comme "le maire du zéro impôt supplémentaire", critiquant les "gabegies" et la "mauvaise gestion de la municipalité actuelle". Wallerand de Saint-Just (FN) a proposé de réduire les dépenses de fonctionnement de la mairie "de 20% en six ans", "dans tous les postes" et de consacrer ces économies "à la réduction des impôts".

Logement : La candidate PS a dit que le mandat de Bertrand Delanoë avait permis de rattraper un "retard considérable, en mettant Paris dans le respect de la loi des 20% de logements sociaux". Elle s'est engagée à la création de 10 000 logements par an. NKM a revendiqué l'objectif de "faire en sorte que les classes moyennes puissent rester à Paris". 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !