Municipales 2014 à Paris : NKM suspend sa campagne pour "raisons familiales graves" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Nathalie Kosciusko-Morizet suspend sa campagne
Nathalie Kosciusko-Morizet suspend sa campagne
©Reuters/Charles Platiau

Mauvaise nouvelle

Municipales 2014 à Paris : NKM suspend sa campagne pour "raisons familiales graves"

La candidate UMP souhaite être auprès de son père victime d'une attaque cardio-vasculaire la semaine dernière.

La campagne pour la mairie de Paris est faite de hauts et de bas pour Nathalie Kosciusko-Morizet. Mais en ce moment, la candidate UMP n'a pas que de bonnes nouvelles. Ainsi, ce mercredi, son équipe a annoncé par le biais d'un communiqué que l'ancienne ministre suspend sa campagne jusqu'à lundi pour des "raisons familiales graves"."Tous ses déplacements et rendez-vous sont annulés jusqu'au 2 décembre", a précisé Jean-Didier Berthault son directeur de campagne qui né précisait pas la nature de ces "raisons familiales".

Selon le site de 20 minutes, son père, François Kosciusko-Morizet, 73 ans, maire UMP de Sèvres (Hauts-de-Seine), a eu un AVC la semaine dernière et il se trouverait entre la vie et la mort. Une information qui a ensuite été confirmée par son entourage. "Elle souhaite être auprès de sa famille et auprès de lui", a-t-on appris auprès de l'équipe de campagne de la candidate. Nathalie Kosciusko-Morizet devait notamment présenter jeudi ses mesures pour la santé en présence de Bernadette Chirac, la femme de l'ancien président de la République et maire de Paris Jacques Chirac. Elle devait auparavant visiter l'Hôpital pour enfants Trousseau situé dans le XIIe arrondissement parisien.

Une mauvaise nouvelle qui arrive après une autre pour la candidate UMP. En effet, au début du mois de novembre un sondage indiquait que l'ancienne ministre pourrait ne même pas l'emporter dans le XIVe arrondissement, où elle est tête de liste. L'enquête PollingVox/L'Observatoire du changement politique pour Libération la donne nettement battue au second tour en cas de duel avec la socialiste Carine Petit. La candidate UMP n'obtiendrait que 45 % des voix contre 55 % pour celle du PS. En cas de triangulaire au second tour, avec la présence du MoDem, la tendance s'accentue : NKM ne recueillerait que 36 % des suffrages contre 48 % pour Carine Petit et 16 % pour Marielle de Sarnez. Vraiment, les temps sont durs pour NKM.

 

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !