Municipales 2014 : la droite serait créditée de 49% des intentions de vote contre 41% pour la gauche | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Municipales 2014 : la droite serait créditée de 49% des intentions de vote contre 41% pour la gauche
©

Sondage

Municipales 2014 : la droite serait créditée de 49% des intentions de vote contre 41% pour la gauche

Selon un sondage CSA paru ce jeudi, les intentions de vote en faveur des listes de droite ont progressé de trois points quand celles qui se portent sur des candidats de gauche ont reculé de deux.

Malgré les récents scandales Sarkozy, Copé et Buisson, l'UMP n'a pas tout perdu. Selon un sondage réalisé par l'institut CSA pour BFMTV,Le Figaro et Orange, à trois jours du premier tour des élections municipales, les intentions de vote mesurées auprès des électeurs des villes de plus de 3 500 habitants donnent une large avance aux listes du centre ou de la droite sur celles de gauche. L'UMP, ses alliés MoDem ou UDI et les candidats divers droite sont crédités de 49% des intentions de vote contre 41% pour les listes PS, Europe Écologie, Front de gauche et divers gauche. En un mois, les intentions de vote en faveur des listes de droite ont progressé de trois points quand celles qui se portent sur des candidats de gauche ont reculé de deux.

Par ailleurs, depuis le début de l'année, la part des personnes se déclarant certaines d'aller voter n'a cessé de progresser, passant de 52% en janvier à 57% en février et  59% ce jeudi.L'abstentionrisque malgré tout de battre le record de 2008, quand plus de 35% des électeurs avaient boudé les urnes. La plus forteabstention de l'électorat de gauchepar rapport à celui de droite semble également se confirmer : 69% des sympathisants de droite se déclarent ainsi tout à fait certains d'aller voter (trois points de plus qu'en février) quand les sympathisants de gauche ne sont que 62%, un résultat équivalent à celui du mois dernier.

Si ces mesures se vérifiaient dans les urnes ce dimanche, le scrutin serait marqué par un très net recul de la gauche par rapport aux résultats de 2008 : dans les communes de plus de 3 500 habitants, le PS et ses alliés avaient totalisé 47,6% des suffrages. La progression des listes de droite est en revanche plus limitée : les listes de la majorité de Nicolas Sarkozy et des divers droite avaient recueilli 44,6%, auxquels il faudrait ajouter au moins une partie des 3,8% réalisés par les listes du MoDem de François Bayrou, aujourd'hui le plus souvent associé à l'UMP.

La droite bénéficie également du tassement des intentions de vote en faveur du Front national. Les listes d'extrême droite marqueraient le pas en passant de 8% à 6% en un mois, renforçant principalement les intentions en faveur de la droite.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !