Municipales 2014 : ces 10 villes où les scores vont être serrés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Municipales 2014 : ces 10 villes où les scores vont être serrés
©

J-3

Municipales 2014 : ces 10 villes où les scores vont être serrés

A quelques jours des élections municipales, qui ont lieu les 23 et 30 mars prochain, les scores sont serrés dans plusieurs villes de l'hexagone et le FN pourrait remporter plusieurs mairies. Zoom sur les enjeux dans 10 villes de France.

Les 23 et 30 mars prochain auront lieu les élections municipales en France. A quelques jours du 1er tour du scrutin, les sondages sont serrés dans plusieurs villes de France ; le Front national espère bien ravir quelques mairies. Atlantico.fr détaille les enjeux dans 10 villes de l'hexagone :

Marseille

Marseille va-t-elle rester dans le giron de la droite et dans les mains de Jean-Claude Gaudin, maire de la ville depuis 1995 ? D’après un sondage CSAl’actuel maire UMP de Marseille, et candidat à sa réélection, devancerait le socialiste Patrick Mennucci au second tour des municipales.

Jean-Claude Gaudin recueillerait 43 % des suffrages, Patrick Mennucci à 41 % et le candidat frontiste Stéphane Ravier 16 %.

Avignon

La cité des Papes va-t-elle basculer à gauche ? Selon plusieurs sondages, la candidate PS-EELV serait en passe de remporter les élections et succéderait ainsi à Marie-Josée Roig, maire UMP d’Avignon depuis 1995.

Selon un sondage Ifop pour Europe 1 et La Provence rapporté par France 3 Provence-Alpes, Cécile Helle recueille 45% des intentions de vote au second tour des élections municipales. L'UMP Bernard Chaussegros arrive second avec 30% des intentions de vote et Philippe Lottiaux (FN) arrive troisième avec 25% des voix.

Reims

Le match est serré à Reims. Alors qu’un sondage CSA pour BFMTV  en février donnait l’actuelle maire socialiste de la ville Adeline Hazan perdante, devancée par le candidat de la droite et du centre, Arnaud Robinet, un mois plus tard, un autre sondage donne des résultats opposés.

Ainsi, le sondage Ipsos/Steria pour France 3 Champagne-Ardenne  publié le 19 mars donne Adeline Hazan gagnante au second tour des municipales en cas de triangulaire avec le Front National et la liste UMP-UDI-Modem.

Rouen

Il ne devrait pas y avoir de surprise à Rouen. Un sondage Ipsos-Steria publié le 18 mars par France 3 Haute-Normandie place en effet Yvon Robert, le maire sortant de Rouen, en tête des intentions de vote au 1er tour avec 38 %. Au second tour, second tour, face à Jean-François Bures (UMP), le socialiste l’emporterait avec 56 % des voix, 54 % en cas de triangulaire avec le FN.

Nancy

Nancy va-t-elle basculer à gauche au lendemain du 30 mars, pour la première fois de son histoire ? Selon les derniers sondages, le socialiste Mathieu Klein l'emporterait de peu face à la droite.

Comme le rapporte metronews, le socialiste pourrait l’emporter au second tour d’une très courte tête, avec 51% des intentions de vote contre 49% pour Laurent Hénart, le candidat UMP-UDI-Modem,.

Strasbourg

A Strasbourg, l’incertitude demeure. A quelques jours du premier tour, le dernier sondage Ipsos/Steria pour France 3 Alsace donne un résultat de 50 / 50 entre Roland Ries (PS) et Fabienne Keller (UMP). En cas de triangulaire avec le FN, Roland Ries pourrait toutefois l’emporter.

Pau

François Bayrou va-t-il (enfin) devenir maire de Pau ? Selon un sondage Ifop pour Europe 1 en partenariat avec Sud Ouest, publié le 18 mars, le président du Modem est à nouveau donné gagnant au premier et second tour des municipales. C’est la troisième fois que François Bayrou tente d’accéder à la mairie de Pau.

Forbach

Le FN rêve de Forbach, en Moselle. Et son rêve pourrait devenir réalité. Florian Philippot, vice-président du parti, arriverait en tête au premier tour devant le maire socialiste sortant, Laurent Kalinowski, selon un sondage Ifop pour Europe 1 et le Républicain Lorrain, publié le 25 février dernier. 

Pour le second tour, comme le souligne Europe 1, "tout est possible". Face à une triangulaire FN-UMP-Liste de gauche, le candidat frontiste recueillerait 38 % des voix soit autant que le maire sortant.

Frejus

Fréjus (Var) va-t-elle passer au main du FN ? Parmi les villes qui pourrait revenir au Front national, Fréjus est de celles-là. Selon un sondage Ifop pour 20 Minutes et iTélé, publié le 24 février, le frontiste David Rachline écraserait littéralement les candidats UMP et PS au premier tour des élections municipales.

Avec 37% des intentions de vote, il devance la liste UMP (21%) et le PS (19%). Au second tour, le FN poursuit sur la même voie. Dans l’hypothèse d’une quadrangulaire, le FN remportait la mairie avec 34 % des voix (’UMP recueillerait 27 %). En cas d’une triangulaire, l’UMP et le FN serait au coude-à-coude avec 38% d’intentions de vote.

Hénin-Beaumont

Autre ville qui pourrait arriver dans les mains du FN : Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais. A quelques jours des élections municipales, le Front national confirme son avance.

Selon un sondage Ipsos pour France 3  publié mercredi 19 mars, Steeve Briois arriverait en tête au premier tour. Au deuxième tour, le candidat frontiste l'emporterait aisément au second, en cas de duel comme en cas de triangulaire.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !