Municipales 2014 : bons scores de la droite, déroute de la gauche surtout à Marseille, le FN perce | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Municipales 2014 : bons scores de la droite, déroute de la gauche surtout à Marseille, le FN perce
©

Bilan

Municipales 2014 : bons scores de la droite, déroute de la gauche surtout à Marseille, le FN perce

Le Front national arrive en tête dans de nombreuses villes. Steeve Briois a même été élu au premier tour à Hénin-Beaumont.

Le Front National est à la fête ce dimanche soir. Le parti de Marine Le Pen a réalisé une poussée spectaculaire au premier tour d'élections municipales. Il est arrivé en tête dans plusieurs villes du sud - Perpignan, Avignon, Béziers ou Fréjus - et du nord - Forbach - où il pourrait l'emporter au second tour dimanche prochain. A Hénin-Beaumont, Steeve Briois a même été élu dès le premier tour.

Sur TF1, la présidente du FN s'est réjouit disant : "le Front national arrive comme une grande force autonome. Je pense que c'est une des révélations de cette soirée, l'arrivée en tête dans des villes aussi importantes et inattendues qu’Avignon, Perpignan, démontre que le Front national s'implante. Les Français viennent de reprendre leur liberté".

L'UMP et la droite en général gardent le sourire. Elle obtient en moyenne 48% des voix dans les communes de 3 500 habitants au moins. Nathalie Kosciusko-Morizet arrive même en tête à Paris sur l'ensemble des arrondissements. A Marseille, Jean-Claude Gaudin est en tête avec 20 points d'avance sur Patrick Mennucci.

"Il y a une érosion importante de la participation mais ce n'est pas simplement une érosion de lassitude, mais une érosion de mécontentement. Cela apparaît par le fait que les candidats socialistes de la majorité qui se réclament de François Hollande arrivent systématiquement en seconde position derrière des candidats de l'UMP. (...) Il y a des raisons, le gouvernement s'est trompé: le pays aujourd'hui baisse la tête alors que nos partenaires se redressent, les Français l'ont parfaitement compris
", a analysé Brice Hortefeux, sur France 2.

La gauche fait grise mine avec de très mauvais résultats dans la plupart des villes. Jean-Marc Ayrault, qui a appelé "les forces démocratiques et républicaines" à faire barrage au FN au second tour, a estimé que "certains électeurs ont exprimé, par leur abstention ou leur vote, leurs inquiétudes, voire leurs doutes".

Les résultats globaux à Marseille
- Listes JM COPPOLA (FG) 7.9%
- Divers Gauche 3.5% 
- Extrême Gauche 0.3% 
- Listes P. MENNUCCI (PS-EELV) 21.2% 
- Listes JC GAUDIN (UMP-UDI) 36.5% 
- Divers Droite 2% 
- Listes S. RAVIER(FN) 22.5% 
- Autres listes 0.7% 
- Listes P. DIOUF 5.4%
Les résultats globaux à Paris

- Listes D. SIMONNET (FG) 5.1% | Divers Gauche 1% | Extrême Gauche 1.2% 
- Listes A. Hidalgo (PS-PCF-PRG) 33.6% 
- Listes C. Najdovski (EELV) 8.4% 
- Listes N. KOSCIUSKO-MORIZET (UMP-UDI-Modem) 34.8% 
- Listes C. BEIGBEDER (DvD) 3.6% 
- Listes W. DE SAINT JUST (FN) 6.4% 
- Autres listes 1.7%

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !