Municipales : Ian Brossat mènera la campagne du PCF à Paris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Municipales : Ian Brossat mènera la campagne du PCF à Paris
©ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Bataille électorale

Municipales : Ian Brossat mènera la campagne du PCF à Paris

L'adjoint d'Anne Hidalgo a annoncé son projet dans le JDD.

Ian Brossat menera la campagne du Parti communiste français pour les municipales à Paris. "Les communistes m'ont demandé de mener la campagne, au sein d'une équipe collégiale", a annoncé l'adjoint au logement d'Anne Hidalgo, l'actuelle maire de Paris, dans une interview au JDD.

Malgré le faible score de la liste communiste qu’il menait aux européennes (2,5 % en France, 3,2 % à Paris), il assure vouloir "faire gagner la gauche en 2020".

"Nous sommes déterminés à empêcher une victoire des macronistes à Paris. Car ils ne veulent pas seulement remplacer Anne Hidalgo, ils veulent remplacer les Parisiens des classes populaires et moyennes par une population plus aisée – en vendant des logements sociaux, par exemple", déclare-t-il au JDD.

 

Les communistes présenteront leur projet en septembre et choisiront leur stratégie à l'automne : "soit une alliance avec Anne Hidalgo [candidate non déclarée à ce jour] dès le premier tour, soit des listes communistes autonomes et une alliance au second tour".

L'adjoint de 39 ans rappelle qu'aux Européennes, la liste communiste a "franchi la barre des 5 % dans les trois arrondissements du nord-est : 18e, 19e et 20e" mais que "l’une des leçons de ce scrutin est que la gauche doit être capable de se rassembler. Et elle doit le faire sur un projet. À Paris, nous faisons partie de la majorité municipale, nous avons un bon bilan. Il faut donc travailler au rassemblement, éventuellement dès le premier tour… si nos propositions sont entendues".

Parmi ces propositions figurent l'objectif de 30% de logements sociaux en 2030, la gratuité des transports pour tous les mineurs, mais aussi l'organisation d'un référendum en 2024 sur l'encadrement des loyers, et un référendum sur "l'interdiction pure et simple d'Airbnb dans le centre de Paris, où 26% des logements ne servent plus à loger des Parisiens".

Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !