Mory Ducros : la direction a demandé le placement en redressement judiciaire, 2 000 à 3 000 suppressions de postes redoutées | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Mory Ducros : la direction a demandé le placement en redressement judiciaire, 2 000 à 3 000 suppressions de postes redoutées
©

Coup dur

Mory Ducros : la direction a demandé le placement en redressement judiciaire, 2 000 à 3 000 suppressions de postes redoutées

La direction a officiellement annoncé en fin de matinée avoir demandé le placement de l'entreprise en redressement judiciaire.

C'est une mauvaise nouvelle pour les employés de Mory Ducros mais aussi pour le gouvernement et François Hollande. Alors que le président continue de clamer que la courbe du chômage s'inversera avant la fin de l'année, cette société va mettre la clé sous la porte. Le Syndicat CFDT a annoncé la cessation de paiement et la demande en redressement judiciaire du transporteur. La direction a officiellement annoncé en fin de matinée avoir demandé le placement de l'entreprise en redressement judiciaire.

"La société a décidé de solliciter auprès du Tribunal de commerce de Pontoise l'ouverture d'une procédure collective. Cela correspond à une procédure de redressement judiciaire", a indiqué une porte-parole à l'AFP.

La CFDT redoute 2 000 à 3 000 suppressions de postes sur 5 000 au total. Le 8 novembre, la direction du groupe avait annoncé que "Mory Ducros rencontre des difficultés qui l'éloignent de la voie du redressement". Jean-Marc Ayrault s'est exprimé sur cette information. "Nous recherchons toutes les solutions, site par site, avec les partenaires sociaux bien évidemment", a-t-il expliqué.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !