Montpellier : la femme kamikaze et son compagnon ont été mis en examen | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le couple regardait de la propagande de l'Etat islamique sur internet.
Le couple regardait de la propagande de l'Etat islamique sur internet.
©Reuters

Poursuite de l'enquête

Montpellier : la femme kamikaze et son compagnon ont été mis en examen

Elle avait acheté un faux ventre de femme enceinte en vue de commettre un attentat.

Elle avait attiré l'attention de la police en achetant sur internet un faux ventre de femme enceinte qu'elle avait ensuite rendu indétectable aux portiques de sécurité. Les enquêteurs, qui la soupçonnaient de vouloir commettre un attentat kamikaze, avaient découvert chez elle de nombreuses vidéos de propagande de l'Etat islamique, des documents sur la confection d'explosifs avaient également été consultés sur internet. Cette jeune femme radicalisée de 23 ans ainsi que son compagnon de 35 ans résidant à Montpellier ont été mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et financement d'une entreprise terroriste, ce jeudi.

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !