Montebourg à Ayrault : "Tu gères la France comme le conseil municipal de Nantes!" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Arnaud Montebourg a eu des mots très durs à l'encontre du premier ministre
Arnaud Montebourg a eu des mots très durs à l'encontre du premier ministre
©

Rien ne va plus

Montebourg à Ayrault : "Tu gères la France comme le conseil municipal de Nantes!"

Un nouveau livre, dont "L’Express" révèle les bonnes feuilles, dévoile les relations houleuses entre le ministre du Redressement productif et le Premier ministre.

Attention chauffe au gouvernement ! C’est en tout cas ce qu’avance le livre Florange, la tragédie de la gauche, dont L'Express publie les bonnes feuilles ce mercredi : des échanges très tendus entre Arnaud Montebourg et Jean-Marc Ayrault y sont révélés. Le premier échange décrit par l’ouvrage remonte au 28 novembre 2012 lors d'une réunion sur Arcelor Mittal. Arnaud Montebourg lance au Premier ministre : "Je te rappelle que c'est le président qui est monté sur la camionnette (lors de sa visite à Florange durant la campagne électorale), si on continue comme ça, on va tous finir en string panthère dans les jardins de l'Elysée, tous !" "Et ce sera la prochaine une de magazine", aurait répondu Ayrault, en référence à la couverture du Parisien Magazine avec le ministre du Redressement productif en marinière.

Les échanges "épicés" ne sont pas arrêtés là puisque le livre parle d’un deuxième épisode, quand Arnaud Montebourg a menacé de démissionner auprès de François Hollande après avoir été désavoué sur son projet de nationaliser Florange. "C'est bien simple, tu as nommé un élu local à la tête du gouvernement", aurait-il dit au président. Au premier ministre (et ancien maire de Nantes, ndlr) il aurait même déclaré : " Comment tu as pu taper ainsi sur le repreneur ? De quoi j'ai l'air après ce que tu as dit devant les Français alors que je me démène ! […] Dans une situation exceptionnellement grave, j'ai besoin de moyens exceptionnels ! Et toi, t'envoies l'aviation mitrailler tes troupes, c'est ça ? Et après ça, tu fais chier la terre entière avec ton aéroport de Notre-Dame-des-Landes dont tout le monde se fout". Avant d’ajouter : "Tu gères la France comme le conseil municipal de Nantes!".

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !