Migrants : Marine Le Pen à Calais pour dénoncer "une situation très grave" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marine Le Pen était à Calais ce vendredi
Marine Le Pen était à Calais ce vendredi
©Reuters

Situation tendue

Migrants : Marine Le Pen à Calais pour dénoncer "une situation très grave"

Dans un climat houleux, la présidente du Front National a dialogué ce vendredi avec plusieurs habitants de la ville désemparés par la situation actuelle, où les effectifs de police vont être prochainement renforcés.

Alors que la situation se révèle chaque jour un peu plus critique depuis ces dernières semaines à Calais, lieu de départ de nombreux migrants vers l'Angleterre, Marine Le Pen était présente sur le terrain ce vendredi matin pour évoquer "la situation très grave que connaît la ville". La préfecture de police évoque "entre 2 200 et 2 300" migrants dans la ville et ses environs, soit un nombre deux fois plus important depuis la fin de l'été.

Dans un climat houleux, la présidente du Front National a dialogué avec plusieurs habitants de la ville désemparés par la situation actuelle, où les effectifs de police vont être prochainement renforcés, comme l'avait annoncé Bernard Cazeneuve jeudi 23 octobre.

"On ne prend pas la mesure du désespoir de cette population. On ne veut pas régler le problème de l'immigration clandestine. Alors je viens dire qu'il est possible de le faire (...) Nous devons retrouver la maîtrise de nos frontières (...) Nous devons donner les moyens que la loi soit appliquée dans notre pays. Ce qui se passe ici, c'est un pied de nez à la loi, à la République. Et c'est surtout une fantastique humiliation pour ces gens qu'on laisse aux prises avec les migrants" a notamment déclaré Marine Le Pen devant les caméras de BFMTV.

A l'occasion d'une conférence de presse jeudi 23 octobre, le préfet du Pas-de-Calais, Denis Robin, avait lui-même évoqué "objectivement" une "augmentation de la délinquance liée aux migrants (...) une petite délinquance d'appropriation, de vols de portables et d'incivilités".


Marine Le Pen à Calais parle de "désespoir" de...par BFMTV

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !