Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©Reuters

Le camp des saints

Migrants : la Commission européenne veut des quotas contraignants pour chaque pays

La Commission européenne veut forcer chacun des membres de l'Union européenne à prendre sa part de migrants, afin de soulager l'Italie, la Grèce et Malte, révèle ce dimanche Le Figaro.

C'est une "dynamite politique", souligne Le Figaro : selon un document de travail auquel le journal a eu accès, Jean-Claude Juncker veut obtenir des quotas nationaux de prise en charge des demandeurs d'asile. 

L'objectif est de soulager le sud de l'Italie "par exemple de quelque 80.000 réfugiés en attente de régularisation, ou d'expulsion". Ce "mécanisme de distribution" tiendrait compte du PIB, de la population, du taux de chômage et du nombre de demandeurs d'asile déjà volontairement pris en charge par les pays européens.

Pour la Commission européenne, "le flot va continuer. Pour agir, l'UE ne doit pas attendre que la pression devienne intolérable". Le système serait d'abord temporaire, face à l'urgence de la situation, mais a vocation à se transformer d'ici la fin de l'année en système "permanent", "automatique" et "obligatoire" de transfert à travers toute l'Europe des migrants, selon les textes en préparation.

Si ce système risque de faire grincer des dents, notamment au Royaume-Uni et dans les pays de l'Est de l'Europe, il devrait être facilement adopté par le Parlement européen, qui sera consulté : il s'est déjà prononcé il y a dix jours pour des quotas contraignants par 449 voix, contre 130 et 93 abstentions.

 

Lu dans Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !