Michel Sapin répond à David Cameron : "pas de changement de traité" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Michel Sapin répond à David Cameron :  "pas de changement de traité"
©Reuters

C'est clair

Michel Sapin répond à David Cameron : "pas de changement de traité"

Le Premier ministre anglais a d'ores et déjà réaffirmé sa promesse d'organiser un référendum sur l'adhésion du Royaume-Uni à l'UE "d'ici fin 2017".

David Cameron ne s'en est pas caché. Quatre jours après sa victoire aux élections législatives, le Premier ministre britannique affirme voir dans ce mandat, un exercice pour mener de difficiles négociations avec l'Union européenneIl a d'ailleurs promis de renégocier les termes de la relation entre Londres et Bruxelles puis de convoquer un référendum d'ici la fin 2017 sur l'appartenance au bloc des 28, une décision aux implications majeures pour l'économie du pays et sa place dans le mondeFavorable au maintien de son pays dans l'UE à condition d'obtenir de Bruxelles des concessions, il sait qu'il aura fort à faire pour convaincre. 

Après son élection, Michel Sapin l'a averti ce lundi qu'il n'était pas question pour la France de toucher aux traités européens"Nous considérons qu'il faut tout discuter, aller le plus loin possible dans les évolutions mais la ligne où on s'arrête c'est le changement de traité. Pas de changement de traité" a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse.

Quant à la volonté du Royaume-Uni de garantir les meilleures conditions à la puissante place financière de Londres, le ministre des Finances français a répondu sèchement : "La City est dans l'Europe, avec les mêmes avantages et les mêmes réglementations que les autres". Les choses sont claires.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !