MH370 : le débris d'un Boeing 777 trouvé à La Réunion est arrivé à Paris avant d'être analysé à Toulouse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
MH370 : le débris d'un Boeing 777 trouvé à La Réunion est arrivé à Paris avant d'être analysé à Toulouse
©Reuters

Le mystère bientôt levé

MH370 : le débris d'un Boeing 777 trouvé à La Réunion est arrivé à Paris avant d'être analysé à Toulouse

La pièce, découverte cette semaine sur une plage, a été transportée dans un vol commercial Air France qui s'est posé à l'aéroport d'Orly ce samedi matin. Acheminée à Toulouse pour être expertisée.

Le vol Air France, transportant un débris d'avion retrouvé à La Réunion et qui doit être expertisé pour déterminer s'il s'agit d'un débris du vol MH370 disparu depuis mars 2014, s'est posé ce samedi matin l'aéroport parisien d'Orly, selon Aéroports de Paris (ADP). Il a ensuite été escorté par des gendarmes, à Balma, près de Toulouse, où il sera expertisé à partir de mercredi.

Des experts estiment que le fragment découvert mercredi sur une plage de la Réunion correspond à un flaperon de Boeing 777, un volet bordant les ailes d'avion que les pilotes actionnent au décollage ou à l'atterrissage. L'avionneur américain Boeing a annoncé ce vendredi qu'il allait dépêcher une équipe "technique" en France pour prendre part à l'expertise, de cette pièce marquée de l'inscription "657BB". Ce marquage indique selon les experts qu'il s'agit d'un flaperon de B777, un volet bordant l'aile que les pilotes actionnent au décollage ou à l'atterrissage.

En outre, des morceaux d'une valise marron retrouvés jeudi à proximité du débris d'avion, seront également expertisés dans un laboratoire de la gendarmerie près de Paris, selon le parquet de Paris.  La justice française s'est saisie de cette enquête car quatre des 239 victimes du vol Malaysia Airlines disparu le 8 mars 2014 sont français.

Lundi, un des trois magistrats français chargés de l'enquête, un représentant des autorités judiciaires malaisiennes, un autre du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), les gendarmes français et des experts malaisiens se réuniront à Paris. La justice française s'est saisie car quatre des 239 victimes du vol Malaysia Airlines disparu le 8 mars 2014 sont français.

Selon le parquet de Paris, les investigations débuteront, elles, mercredi après-midi. La caisse ne devrait pas être ouverte avant l'arrivée d'enquêteurs malaisiens, a notamment indiqué une source proche du dossier.

Pour bien comprendre ce qu'est un flapperon, voici un tweet qui l'explique :

#MH370, et vous ? http://t.co/HJWAtrbkRB pic.twitter.com/q6n8zZWkBj

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !