Météo France place quinze départements en vigilance orange pluie-inondation | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Météo France place quinze départements en vigilance orange pluie-inondation
©Reuters

Le temps déchaîné

Météo France place quinze départements en vigilance orange pluie-inondation

Le Rhône reste, lui, ce samedi en vigilance orange "canicule" dans la mesure où plus de 34° sont attendus dans l'après-midi.

"Il pleut, il pleut Bergère". Météo-France a étendu ce samedi à douze autres départements du Sud-Ouest la vigilance orange "fortes précipitations" jusqu'à dimanche midi au plus tôt : Corrèze, Creuse et Haute-Vienne, l'Ariège, l'Aveyron, la Charente, la Charente-Maritime, la Haute-Garonne, le Lot, le Tarn, le Tarn-et-Garonne et la Vienne. De plus, elle est maintenue pour le Gers, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées, a précisé Météo-France dans un communiqué.

"En fin de matinée, les précipitations vont s'intensifier et devenir abondantes jusqu'en soirée des Pyrénées au Limousin, avec des cumuls attendus sur l'épisode de l'ordre de 30 à 40 mm et des pointes de l'ordre de 70 mm. Elles devraient également s'étendre plus à l'est, en particulier sur l'Auvergne, où la vigilance jaune semble suffisante", précise Météo-France. Et d'ajouter : "La nuit prochaine, ces pluies intenses se rabattront du nord du Massif central sur la Vienne et les Charentes, tandis qu'elles s'atténueront sur le sud de la région Sud-Ouest. L'accalmie n'aura lieu qu'en matinée de dimanche sur la Vienne, les Charentes et le Limousin".

Quant à la canicule touchant le Rhône, les températures devraient dépasser 34 °C samedi après-midi dans le département, avec des maximales cependant en baisse par rapport à vendredi. Selon Météo-France, "cette baisse des températures se poursuivra dimanche, rendant ainsi envisageable la levée de la vigilance orange samedi à 16 heures".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !