Météo France : 9 départements en vigilance orange "orages", la pluie revient | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Les orages sont de retour dans le Sud ouest
Les orages sont de retour dans le Sud ouest
©

Au soleil

Météo France : 9 départements en vigilance orange "orages", la pluie revient

Le Gers, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, l'Ariège, l'Aude, la Haute-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, les Pyrénées-Orientales sont concernés.

C'est un peu toute les semaines la même rengaine. Il fait beau lundi, mardi, mercredi, encore davantage jeudi et vendredi, et vlan, les orages arrivent pour le week-end. Si les vacanciers en profitent malgré tout, ceux qui travaillent sont un peu lassés de cette situation. Et pourtant, la pluie est annoncée par Météo France samedi et dimanche dans certaines régions. Mais ce n'est pas tout, puisqu'un épisode orageux se rapporche. 9 départements sont d'ailleurs placés en vigilance orange. 

Le Gers, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, l'Ariège, l'Aude, la Haute-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, les Pyrénées-Orientales sont concernés. La principauté d'Andorre devrait être aussi touchée. Le début de cette alerte est prévue ce vendredi à 14h00. Sur cette zone, l'institut attend "une situation fortement orageuse d'été qui nécessite une vigilance particulière dans la mesure où il existe un risque fort de phénomène violent".

"Ces orages seront localement violents, accompagnés d'une forte activité électrique, d'un fort risque de grêle et de violentes rafales de vent. Les rafales de vent pourront atteindre 80 à 100km/h par endroits. De fortes intensités pluvieuses pourront être observées avec des quantités de 40 à 60 mm en une heure" indique les prévisionnistes de Météo France. Il va donc falloir ranger temporairement la crème solaire.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !