Météo : 2014, l'année la plus chaude en France et en Europe depuis 1900 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
La chaleur a marqué 2014
La chaleur a marqué 2014
©Reuters

Coup de chaud

Météo : 2014, l'année la plus chaude en France et en Europe depuis 1900

La température moyenne en France a été établie à 13,8°C, selon Météo France. Un record historique.

S'agit-il d'une démonstration du réchauffement climatique ou simplement d'un coup de chaud en Europe ? Toujours est-il que 2014 restera dans l'histoire de la météorologie comme l'année la plus chaude pour plusieurs pays du continent à commencer par la France, depuis les débuts des relevés de Météo France en 1900.

La température annuelle moyenne en France a été établie à 13,8°C, selon le "bilan climatique définitif 2014" de l'institut, soit 1,2 °C de plus que la moyenne mesurée sur la période 1981-2010. L'année 2014 dépasse au classement 2011 (+ 1,1 °C) et 2003 (+ 1,0 °C). Dans les détail, les dix premières années les plus chaudes de l'histoire ont eu lieu dans les années 2000, à l'exception de 1994, 1997 et 1999.

Si les températures ont été très douces en hiver (2 jours de gel à Paris au lieu de 25 habituellement), la France a tout de même eu un été 2014 assez frais, ce qui n'a pas suffi à faire tomber cette moyenne. A cela s'ajoutent des intempéries exceptionnelles notamment dans le sud de le France où les tempêtes ont fait des ravages.

D'autres pays européens ont connu une année 2014 très chaude. "L'année écoulée est également une année record chez nos voisins européens, comme la Grande-Bretagne, la Belgique, l'Espagne et l'Allemagne, où la température moyenne annuelle a dépassé la normale de 1,4 °C," indique Météo France. Et le record pourrait bien dépasser l'Europe. Selon un premier rapport de l'Organisation météorologique mondiale daté de début décembre 2014, l'année est en course pour le titre de l'année la plus chaude de l'histoire.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !