Mères porteuses : 51% des Français d’accord pour leur autorisation en France<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Un Français sur deux favorable à l'autorisation des mères porteuses en France.
Un Français sur deux favorable à l'autorisation des mères porteuses en France.
©Flickr/genue.luben

Sondage

Une étude de l’Ifop révèle qu’un Français sur deux se déclare favorable l'autorisation du recours à une mère porteuse en France.

La question des mères porteuses pose toujours problème en France. C’est en tout cas ce que montre un sondage réalisé par l’Ifop publié ce mercredi pour Femme Actuelle qui indique qu’un Français sur deux, 51% exactement, se déclare en effet favorable à l’autorisation du recours à une mère porteuse en France. Mais cela se retrouve avant tout pour les couples hétérosexuels (97%).

Les Français sont donc moins nombreux qu’ils ne l’étaient par exemple en 2008 à se prononcer en faveur de l’autorisation dans l’Hexagone de la gestation pour autrui (GPA). Il y a cinq ans, 61% des sondés se disaient en effet favorable à cette idée.

L’étude montre également que 51% des Français pensent que les couples de femmes homosexuelles devraient avoir le droit d’avoir recours aux techniques de procréation médicalement assistée (PMA).

Pour rappel, le Parlement doit étudier d’ici la fin de l’année 2013 une loi sur la famille dans laquelle la question de la PMA pour les coupes de lesbiennes est soulevée. Jusqu’à présent, cette mesure est en effet réservée aux couples hétérosexuels qui n’arrivent pas à avoir d’enfant pour des raisons médicales ou parce qu’ils pourraient transmettre une maladie génétique grave à leur bébé.

L’étude révèle par ailleurs que 54% des Français estiment qu'un enfant peut s'épanouir de la même manière dans une famille avec deux parents du même sexe que dans une famille avec un père et une mère. Ce chiffre est donc en forte augmentation puisqu’ils n’étaient que 38% à penser cela il y a seulement treize ans en 2000. Quant à la levée de l'anonymat des dons de sperme et d'ovocytes, 60% des Français se déclarent toujours opposés à l’idée.

Lu sur TF1 News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !