Mélenchon utilise le même outil de campagne que la NRA, Rick Santorum, et les Républicains | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Mélenchon utilise le même outil de campagne que la NRA, Rick Santorum, et les Républicains
©Pascal Rossignol / Reuters

NationBuilder

Mélenchon utilise le même outil de campagne que la NRA, Rick Santorum, et les Républicains

Jean-Luc Mélenchon se targue d'utiliser le même outil de campagne en ligne que Bernie Sanders. Oui. Et que... les Républicains, et la droite de la droite américaine.

Jean-Luc Mélenchon a annoncé sa candidature à l'élection présidentielle. En se faisant, il a essayé de se comparer à Bernie Sanders, autre candidat de la gauche de la gauche. Il s'est notamment vanté d'avoir "la même plateforme" que lui. C'est tout à fait exact. Mais il n'est pas vraiment le seul. Mélenchon utilise un logiciel appelé NationBuilder, issu de la dernière campagne de Barack Obama. Un logiciel effectivement utilisé par Jean-Luc Mélenchon. Mais NationBuilder est une entreprise privée à but lucratif, et elle travaille également avec...les Républicains, et avec des gens de la droite de la droite US comme la NRA et Rick Santorum. 

L'objectif de NationBuilder c'est de récolter le plus de données possibles sur les utilisateurs et ensuite de les mobiliser au moment venu. Le premier candidat à les avoir utilisé en France était Patrick Mennucci, candidat PS aux municipales à Marseille. C'est grâce à NationBuilder qu'il a battu Samia Ghali à la course à l'investiture. "Je n'ai pas fait coller une seule affiche pendant la primaire. A l'inverse de mes concurrents, j'ai tout investi sur le numérique", racontait-il au Monde il y a deux ans.

A LIRE AUSSI : Mélenchon absent du débat public, les communistes inaudibles, le NPA inexistant : l’extrême gauche française est-elle morte ?

Lu sur le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !