Mélenchon défend la dictature castriste | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Mélenchon défend la dictature castriste
©

Dissident

Mélenchon défend la dictature castriste

La scène est à peine incroyable: lors de la remise du prix Sakharov de l'Union Européenne au journaliste dissident cubain Guillermo Farinas, Jean-Luc Mélenchon et quelques députés communistes ont quitté l'hémicyle du Parlement en guise de protestation. Le leader du Front de Gauche s'est ensuite expliqué à l'AFP: "Le Parlement européen est embrigadé dans des croisades antic-ommunistes qui m'exaspèrent. Ça ne veut pas dire qu'on approuve l'emprisonnement, ça veut dire qu'on désapprouve la manière dont le Parlement est bienveillant pour des dictatures fascistes, et malveillant vis-à-vis du camp progressiste". 

José Bové a qualifié le geste de M. Mélenchon de "stupide": "l’absence de Farinas montre bien quelle est la nature du gouvernement cubain". Elisabeth Guigou s'est dite, elle, "consternée".

Guillermo Farinas est un cyberjournaliste de 48 ans très critique envers le gouvernement cubain. Il est également directeur d'une agence de presse jugée "illégale". L'été dernier, il avait effectué une grève de la faim de 135 jours, interrompue à la libération de 52 prisonniers politiques par Raul Castro.

Lu sur Coulisse(s) de Bruxelles

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !