François Hollande appelle à la "mobilisation" et assure qu'il "répondra coup sur coup" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
François Hollande appelle à la "mobilisation" et assure qu'il "répondra coup sur coup"
©

Combatif

François Hollande appelle à la "mobilisation" et assure qu'il "répondra coup sur coup"

Le candidat socialiste tenait une réunion publique ce mardi dans la ville de Martine Aubry en présence d'Elio di Rupo, Premier ministre socialiste belge.

A cinq jours du premier tour, le candidat socialiste à la présidentielle François Hollande donne ce mardi un meeting à Lille, en présence de la maire de la ville, Martine Aubry, Première secrétaire du PS, et de Elio di Rupo, Premier ministre socialiste belge. "C'est vraiment le meeting de l'unité de toute la famille socialiste avec la volonté de jeter toutes nos forces dans la bataille", a déclaré Bernard Cazeneuve, l'un des porte-parole de François Hollande.

François Hollande a assuré à Lille qu'il saurait "répondre coup pour coup" à son principal rival Nicolas Sarkozy pendant l'entre-deux tours, estimant qu'il y avait "toute raison de penser qu'au second tour, ce serait entre la gauche et la droite". "Je ne varierai pas pour les cinq derniers jours", a-t-il dit, fustigeant, en creux, celui qui fait des "propositions en fonction des sondages". "Je n'ai pas plié sous la pression des uns et des autres, je n'ai pas cédé sous la polémique", a-t-il ajouté, faisant référence aux "attaques" de la campagne.

"Il faut savoir prendre un peu de distance" et "savoir répondre coup pour coup quand il s'agira" de préparer le second tour, a précisé le candidat socialiste à l'Elysée, devant des milliers de personnes réunies au Grand Palais. "Vous êtes bien informés, il est possible que nous gagnions, mais ce n'est pas sûr, sinon je ne serais pas devant vous", a-t-il ajouté. "Il y a toute raison de penser qu'au second tour, ce sera entre la gauche et la droite, entre le candidat-sortant et celui" qui est devant vous, a-t-il dit.

"Je sens le mouvement, l'espérance se lever, mais je ne suis sûr de rien", a-t-il encore affirmé, dans une salle où s'étaient massées 25.000 à 30.000 personnes selon le PS, mais qui était loin d'être remplie.

Le candidat PS à l'Elysée François Hollande a aussi lancé un vibrant message à "la mobilisation" dès le 1er tour de la présidentielle car c'est lui qui va "emporter tout". "Le message que je porte ici à Lille: c'est le premier tour qui va emporter tout, le mouvement qui va se lancer, la conquête qui va s'annoncer", a proclamé M. Hollande devant plusieurs milliers de personnes réunies à Lille pour son dernier grand meeting, à J-5 du premier tour.

"Ce rassemblement il est notre force", a affirmé M Hollande. "Certains, je les entends, voudraient que la gauche se divise, se désunisse, se désarticule" mais "ils n'y parviendront pas, il n'y aura pas la gauche contre la gauche (...) la gauche des cortèges contre la gauche des ministères", a-t-il assuré. "Il n'y a pas deux gauches, il y a une gauche qui veut gagner, qui veut gouverner".

"Mon devoir c'est de réussir (...). C'est tout de suite que nous devons gagner", a aussi lancé le candidat PS. "Je ne prépare rien d'autre que la victoire (...). Je veux réformer notre pays, le faire avancer".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !