Le médecin loupe l’avortement : il devra entretenir l'enfant | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le médecin loupe l’avortement : il devra entretenir l'enfant
©

Raté !

Le médecin loupe l’avortement : il devra entretenir l'enfant

Cet Espagnol a été condamné à verser à la mère une pension de 1 000 euros par mois jusqu'aux 25 ans du garçon né par sa faute.

Il n’est pas le géniteur de l’enfant, pourtant il devra débourser 978 euros par mois pendant 25 ans pour son entretien. Un médecin espagnol a été condamné jeudi pour avoir "raté" l'avortementde l'une de ses patientes. Une erreur qui a conduit à la naissance, en octobre 2010, d'un enfant non désiré, rapporte le site Global Post.

La jeune femme, enceinte de sept semaines, s'était présentée pour une IVG à la clinique de Palma de Majorque. L'opération chirurgicale, réalisée par aspiration du fœtus, se passe apparemment bien. Deux semaines plus tard, elle effectue une échographie et le médecin lui confirme qu'elle n'est plus enceinte.

Trois mois plus tard, la jeune femme ressent des douleurs et pense être à nouveau enceinte. Elle passe une nouvelle échographie, et découvre avec stupeur que la grossesse soi-disant interrompue continue son évolution. Problème : elle est enceinte de 5 mois. La limite légale de 22 semaines est donc dépassée.

Elle décide de garder l’enfant et deporter l’affaire en justice. Le juge lui a donné raison et a condamné le médecin à lui payer 150 000 euros au titre du préjudice moral subi en plus des près de 1000 euros par mois pour l'entretien du garçon.

L’avocat de la défense a l’intention de faire appel.

Lu sur Global Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !