Mauvais procès? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Mauvais procès?
©

Finances publiques

Mauvais procès?

L'ensemble de la rémunération de Bertrand Delanoë aurait augmenté de 51% depuis son élection en 2001, selon les calculs de La Tribune.
Le maire de Paris, également président du Conseil général, touchait 7.123,48 euros en 2001. Il gagne désormais 10.782,54 euros, notamment grâce à l'enveloppe destinée à couvrir les frais de représentation de l'élu socialiste - qui bénéficie par ailleurs d'une double retraite de député et de sénateur (environ 2.700 euros).
Bertrand Delanoë, qui vient de diminuer de 20% la prime départementale des 60 plus hauts cadres de l'administration parisienne, déplore le mauvais procès que lui fait le quotidien. Sur son blog, il se justifie à l'euro près et remarque que, contrairement à ses prédécesseurs, il ne dispose plus de son siège de parlementaire et ne bénéficie pas d'avantages en nature. Il précise, concernant les frais de représentation:

"[Ils] ne sauraient s’assimiler à un complément de rémunération
dans la mesure où leur utilisation est strictement encadrée
et soumise au contrôle des juridictions financières."

Cette polémique comptable intervient quelques jours après les accusations de Pierre-Yves Bournazel, élu UMP à Paris, qui dénonce l'existence d'un "système Delanoë". Selon lui, l'administration parisienne est "totalement politisée et verrouillée". Il déplore que les services de la ville soient trop systématiquement dirigés par des socialistes.

Lu sur la Tribune

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !