Mathématiques et sciences : les élèves français sont les plus mauvais d'Europe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Mathématiques et sciences : les élèves français sont les plus mauvais d'Europe
©REUTERS/Hazir Reka

À la traîne

Mathématiques et sciences : les élèves français sont les plus mauvais d'Europe

L'Irlande du Nord, l'Irlande et l'Angleterre occupent les trois premières places du classement.

D'après les conclusion d'une étude internationale publiée mardi 29 novembre, les écoliers français enregistrent les plus mauvais résultats de l'Union européenne en mathématiques et en sciences. Selon des tests soumis à des milliers d'élèves en quatrième année de scolarité obligatoire, la France fait mieux qu'un seul pays, Chypre. 

En mathématiques et en sciences, les élèves de CM1 enregistrent des scores respectifs de 488 et 487 points, soit bien en deçà de la moyenne internationale (500), et de la moyenne européenne (527 en maths, 525 en sciences).

Réalisée par l'Association internationale pour l'évaluation de la réussite éducative (IAE), une association scientifique indépendante basée aux États-Unis, cette étude place la France tout en bas du classement européen, juste derrière la Slovaquie, alors que l'Irlande du Nord, l'Irlande et l'Angleterre occupent les trois premières places. 

Par rapport à leurs collègues européens, les enseignants français estiment être moins à l'aise pour "améliorer la compréhension des mathématiques des élèves en difficulté", "aider à comprendre l'importance des mathématiques" ou "donner du sens" à ces matières. Selon différentes études, les professeurs des écoles en France viennent de filières non scientifiques et rencontrent plus de difficultés dans la transmission de ces disciplines.

>>>> À lire aussi : Une autre école pour une autre société

Lu sur L'OBS

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !