Aubry, absente du gouvernement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Aubry, absente 
du gouvernement
©

Ministère

Aubry, absente du gouvernement

Longtemps pressentie à la tête d'un "super ministère", Martine Aubry confirme qu'elle ne fera pas partie du gouvernement.

[Mis à jour le 16 mai à 16h30]

Est-ce une vengeance ? Les alliés de Martine Aubry, écartée du gouvernement, auraient refusé ce mercredi matin deux investitures aux législatives à des proches du nouveau président de la République. Lors d'une réunion du secrétariat national du PS, Faouzi Lamdaoui, chef de cabinet de François Hollande durant la campagne présidentielle, s'est vu souffler la première circonscription de la Somme par Pascale Boistard, adjointe au maire de Paris. Idem dans la douzième circonscription des Hauts-de-Seine. Juliette Méadel, conseillère municipale à Paris et membre de l'équipe de campagne du candidat socialiste à la présidentielle, a été doublée par Jean-Marc Germain, le directeur de cabinet d'Aubry au PS et à la mairie de Lille.

François Lamy, proche de Martine Aubry, dément toute velléité de revanche.

 

Et puis non finalement. Martine Aubry, que tout le monde voyait déjà à la tête d'un super ministère de la connaissance et des savoirs réunissant la recherche, l'éducation et la culture, n'occupera finalement aucun poste au sein du nouveau gouvernement. La nouvelle, révélée par Le Monde, provient de l'entourage de Jean-Marc Ayrault, le nouveau Premier ministre.  

La première secrétaire du Parti socialiste a confirmé l'information au journal Le Monde : "Nous avons discuté de cela lundi avec  François Hollande. Il m'a dit qu'il avait fait le choix de Jean-Marc Ayrault. Nous sommes convenus que, dans cette configuration, ma présence au gouvernement n'aurait pas de sens."


La liste des nouveaux ministres devrait être annoncée ce mercredi 16 mai en fin de journée.

Lu sur Le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !