Martine Aubry : "notre candidat au Premier secrétariat sera choisi par un consensus général" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Martine Aubry : "notre candidat au Premier secrétariat sera choisi par un consensus général"
©

Succession au PS

Martine Aubry : "notre candidat au Premier secrétariat sera choisi par un consensus général"

Martine Aubry a décidé de répondre à tous ceux qui s'inquiète du processus pour choisir le candidat au poste de Premier secrétaire du Parti socialiste.

Non Martine Aubry ne fait pas ce qu'elle veut. Non, elle ne choisira pas seule le nom du candidat pour lui succéder à la tête du Parti socialiste. Et non, il n'y aura pas de polémique au PS. Invitée sur France Inter ce mercredi matin, la maire de Lille a voulu rassurer ses camarades. "Nous sommes un parti rassemblé, moi je discute avec tout le monde pour que chacun trouve sa place et que notre candidat au Premier secrétariat soit choisi par un consensus général", a-t-elle déclaré.

"J'entends dire que je choisis toute seule dans mon bureau, eh bien non", a objecté Martine Aubry. "Qu'à cela ne tienne, je continue - et là, je suis arrivée pratiquement au bout - à entendre chacun". Depuis plusieurs jours, des voix s'élèvent pour dénoncer le processus de désignation de son futur successeur. Jean-Jack Queyranne, président de la région Rhône-Alpes avait qualifié le système de "nord-coréen". Gaëtan Gorce en avait fait de même sur notre site. Harlem Désir, pourtant favori, il y a encore quelques jours, a lui aussi critiqué Martine Aubry, appelant à un "vote des militants".

Enfin, la maire de Lille a tenu à apaiser les craintes des membres du parti. "Les choses vont bien se passer et moi j'en suis ravie, parce que cela veut dire que je laisserai le Parti socialiste sur de bons rails et dans de bonnes mains", a-t-elle conclu. Fin de la polémique donc. Officieusement.

Le figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !