Martine Aubry : "Je reste à Lille, je serai maire de Lille" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Martine Aubry ne vise pas Matignon
Martine Aubry ne vise pas Matignon
©

Pas de doute

Martine Aubry : "Je reste à Lille, je serai maire de Lille"

La socialiste a défendu ce lundi l'action de Jean-Marc Ayrault et assuré ne pas viser Matignon.

Le message est clair et tant pis pour ceux qui veulent y voir autre chose. Martine Aubry le dit et le répète : elle n'a pas d'ambitions nationales. Ce lundi, la socialiste n'a pas dévié de sa ligne de conduite. Interrogée par BFMTV, elle a insisté sur son avenir proche : "Je reste à Lille, je serai maire de Lille et présidente de la communauté de communes". Et à ceux qui sont persuadés que c'est une manière de se cacher, l'ancienne ministre du Travail se montre intransigeante: "Je le répète : je ferai ce que je dis (...) On ne va pas me demander tous les jours si je serai Premier ministre !" Et ce même en cas de remaniement après les élections municipales.

Comme si cela ne suffisait pas, Martine Aubry a tenu à défendre l'action de l'actuel chef du gouvernement, Jean-Marc Ayrault. En effet, selon elle, les nombreux couacs actuels de l'exécutif ont été causés par "certains ego". "Je pense que beaucoup de choses qui ont pu entraîner des couacs ne sont pas de son fait. Tout le monde devrait l'aider au lieu d'essayer de lui faire porter le chapeau de quelques inconvénients liés plutôt à des ego qui sont dans son gouvernement", a jugé la maire de Lille sur BFM TV

"Je m'entends très bien avec Jean-Marc Ayrault, c'est un homme moral, qui a une grande éthique et une grande volonté", a-t-elle ajouté. "Il y a une grande impatience des Français", mais "les résultats ne se font pas du jour au lendemain", a-t-elle plaidé. Ainsi, si elle rejette pour l'instant toute ambition nationale, la maire de Lille suit tout de même de près l'action du gouvernement.

lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !