Marseille : pour Vallaud-Belkacem, Samia Ghali "doit être écoutée" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Marseille : pour Vallaud-Belkacem, Samia Ghali "doit être écoutée"
©

Armée ? Service Militaire ?

Marseille : pour Vallaud-Belkacem, Samia Ghali "doit être écoutée"

La ministre des Droits des femmes a évoqué en particulier la suggestion d'un service militaire pour les jeunes déscolarisés.

La sénatrice Samia Ghali a interpellé le gouvernement au sujet de la montée de violence à Marseille, en avançant diverses propositions chocs. Elle a proposé le rétablissement du service militaire pour les jeunes descolarisés. L'élue a également suggéré la possibilité d'envoyer l'armée pour lutter contre les trafics dans les quartiers sensibles de la cité phocéenne.

Des idées qu'il faut "écouter", selon la ministre des Droits des femmes, qui a évoqué en particulier le principe du service militaire.

«J’ai beaucoup d’estime pour Samia Ghali qui est une élue locale vraiment impliquée sur ce territoire», a affirmé sur LCI la ministre des Droits des Femmes à propos de la maire de secteur de Marseille. Lors de la réunion interministérielle convoquée le 6 septembre, ce sera ensuite au gouvernement "de décider ce qui est le mieux pour agir efficacement", a ajouté Najat Vallaud-Belkacem.

A Marseille, les visites de ministres de l'Intérieur, de droite comme de gauche, se sont succédées depuis trois ans, en raison de la montée de la criminalité dans les cités. Mais aucun consensus n'a été atteint au sujet des réponses à y apporter, notamment en matière d'effectifs policiers. 

La porte-parole du gouvernement a noté que la zone nord de Marseille avait été choisie pour faire partie des zones de sécurité prioritaires, en raison de l'ampleur des problèmes posés par les trafics de stupéfiants, avant de conclure : "on est vraiment dans la réponse déterminée à des problèmes structurels, pas dans l'agitation".

Lu sur TF1 News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !